Rechercher dans ce blog

Eléments de comparaison entre Euronav et Frontline

J'ai écrit cet article en réponse à un commentaire d'un lecteur de mon article Grand investisseur: Robert Heilbrunn

Euronav transporte uniquement du pétrole, Frontline transporte aussi des produits raffinés (essence, diesel, ...) qui représente un quart de son activité.

Le transport de pétrole se fait sur de plus grands navires VLCC et Suezmax les produits raffinés sur de plus petits navires (Aframax/LR2). Les routes pour le pétrole sont plus longues que celle des produits raffinés en d'autres termes, le transport de pétrole est plus rentable que celui des produits raffinés, mais d'autre part les prix et l'activité de transport de pétrole sont plus fluctuants que pour le transport de produits raffinés.

Euronav exploite surtout sa flotte en "time charters" tandis que FRO au prix spot.

La flotte d'EURN est plus jeune que celle de FRO qui a encore 2 pétroliers de 2004, certains ports pour raison environnementale refusent les navires de plus de 15 ans, les pétroliers récents desservent les meilleures routes, les plus rémunératrices. Les pétroliers les plus récents sont mieux à même de répondre aux nouvelles normes environnementales.

Euronav a fait le choix stratégique d'utilisé du carburant à faible teneur en soufre LFSO 0,5% tandis que Frontline a équipé ses navires de scrubber.

Le ratio le plus représentatif pour le transport maritime est le P/NAV; la NAV ou Net Asset Value représente la valeur de la flotte mise en rapport avec le prix. Le P/NAV de EURN est de 0,97 et de 1,26 pour FRO.

L'endettement net de EURN  de 48,1% est plus bas que celui de FRO qui est de 124,2%.


Offre et demande

La demande va reprendre sa croissance en sortie du Covid et cette croissance va s'accélérer avec les plans de relance, mais l'offre ne suit pas, car les commandes de nouveaux pétroliers sont basses, ce qui implique mécaniquement une hausse du prix du fret qui devrait perdurer quelques années.

Cours cible d'après Cleaves Securities: 70,85 Nok (8,4$) soit une hausse de 14% pour FRO et 9,8€ (12$) soit une hausse de 26% pour EURN.

FRO, est beaucoup plus sensible au prix du fret, son cours est donc plus volatile que celui EURN et il montera plus vite en période de hausses des prix, mais sur le MT les perspectives d'EURN sont meilleures en raison de la structure de sa flotte et d'un management qui est considéré comme le meilleur du secteur.

Mes articles sur le transport maritime

Grand investisseur: Robert Heilbrunn

En 1929, à la veille du crash, peu après que Robert H. Heilbrunn (1908-2001) se soit inscrit à la Wharton School, son père meurt. Il quitte l'école pour reprendre la direction de l'entreprise familiale de commerce du cuir, son père avait également laissé un portefeuille d'investissement composé d'actions et d'obligations. Heilbrunn n'a aucune expérience de la gestion de l'argent.

Pour mieux comprendre, il s'est inscrit à des cours donnés par la bourse et par l'université de New York. Mais ces cours ne lui fournissaient pas le genre d'informations pratiques dont il avait besoin. Il se souvint que son père lui avait parlé d'un conseiller en investissement qu'il connaissait et en qui il avait confiance, un homme du nom de Ben Graham. Il prend contact avec Graham.

Il demanda à Graham de devenir son conseiller en investissement et l'aide à gérer son portefeuille. Graham a accepté, mais a dit à Heilbrunn qu'il y aurait des frais de 25 dollars par mois. Heilbrunn, reconnaissant une bonne affaire quand il en voyait une, a accepté.


En 1934, Graham et Dodd publient leur livre Security Analysis. Heilbrunn en fut tellement impressionné qu'il s'inscrivit au cours de Graham à Columbia.

Heilbrunn a pu travailler avec Graham et comprendre ses méthodes d'évaluation de divers titres. Ensemble, ils ont acheté un grand nombre d'obligations et d'actions à des prix très réduits, puis les ont vendues à leur valeur intrinsèque pour réaliser un bénéfice.


Heilbrunn a apporté une innovation dans le domaine de l'investissement dans la valeur: se concentrer sur une action par rapport à elle-même ! Habituellement, les analystes comparent le ratio cours/bénéfice ou le ratio cours/valeur comptable d'une action avec celui d'autres entreprises de son secteur ou de son indice. Cela peut occulter le fait que des actions se négocient à bas prix, si l'ensemble du secteur ou de l'indice est déprimé. C'est pourquoi Heilbrunn s'est intéressé au P/E d'une action par rapport à son P/E historiques, plutôt que par rapport à d'autres entreprises, ainsi qu'a son dividende.

La stratégie d'investissement basée sur ces informations consiste à acheter des actions lorsqu'elles se négocient dans la partie inférieure de la fourchette du cours/bénéfice historique et dans la partie supérieure de leur fourchette du rendement des dividendes, ou les deux.


Cette approche permet de contrôler les émotions qui peuvent fausser le jugement sur un investissement, que ce soit l'exubérance engendrée par un marché à la hausse que le désespoir occasionné par un marché a la baisse. Elle donne une discipline pour acheter des actions - lorsqu'elles sont bon marché - et, encore mieux, une discipline pour les vendre - lorsqu'elles sont chères. 

Dans un paragraphe encore plus opportun aujourd'hui que lorsqu'il l'a écrit initialement, Heilbrunn a lancé une mise en garde :

Un sentiment d'optimisme excessif sur les marchés haussiers est un sentiment contre lequel l'investisseur professionnel comme l'amateur doivent se prémunir très soigneusement, car il est généralement reconnu qu'ils (les deux) sont influencés par l'énorme quantité de sentiment haussier véhiculer dans les articles de journaux et de magazines, les discours, les rapports, les analyses qui émanent du secteur financier. 

Cette déclaration ne doit en aucun cas être interprétée comme une critique des analystes, mais étant humain, et c'est probablement un inconvénient dans cette profession, il est soumis aux mêmes pressions psychologiques que tout le monde.


Plus tard, Heilbrunn a investi son argent non pas dans des entreprises, mais dans d'autres investisseurs dans la valeur. Il a pu prendre une retraite confortable en investissant dans des fonds celui de Warren Buffett (un an seulement après avoir formé son partenariat), de Walter Schloss et de Graham lui-même.


Sélection Heilbrunn

  • Sélection de valeur ayant un PE inférieur au PE moyen de l'entreprise sur 5 ans et inférieur à la moyenne du marché.
  • Sélection de valeur ayant un taux de dividende supérieur au taux moyen de l'entreprise sur 5 ans et supérieur à la moyenne du marché.

Un petit PER permet de sélectionné des entreprises du type "Value" et un bon dividende des entreprises de qualité.




Portefeuille en Janvier: résiste au covid


L'année avait bien commencé, mais l'actualité du covid, variants et livraisons insuffisantes de vaccins, à pesé sur la bourse dans la dernière partie du mois de janvier, le portefeuille à bien résisté.
La volatilité est importante et devrait le rester dans les prochains mois.


Performances du portefeuille


AnnéesPortefeuille en euroIndice de Référence EURO STOXX Net Return Différence
201521.6%1.1%20.5%
201628.8%3.6%25.2%
201738.7%12.6%26.1%
2018-19.2%-13.0%-6.2%
201945.1%22.6%22.5%
20209.9%0.6%9.2%
20214.2%-1.9%6.1%
%cumulatif163.8%29,0%134.8%
%annualisé (5.99) ans17.6%4.3%13.2%


Le portefeuille enregistre une hausse de +4,2% durant le mois de janvier, alors que son indice de référence recule de -1,9%, soit une surperformance de 6,1%.



Actualités de la période

  • Allègement d'Euronav à 7,29. EURN devrait connaitre une période de faiblesse comme tout son secteur, avant de reprendre dans la seconde partie de l'année, sortie du covid, offre insuffisante et effet saisonnier.

  • Basic-fit, nouvelle valeur dans le portefeuille, première position à 29,70€ et renforcement après le couvre-feu aux Pays-Bas à 28,60€ et 27,20€

  • Renforcement de Neways Electronics International à 8,80€, le secteur est porteur, semi-conducteur orienté automobile.

  • Mithra Pharmaceuticals SA: renforcement opportuniste suite aux ennuis judiciaires de son CIO qui n'ont rien à voir avec l'entreprise.

  • Allègement de BE Semiconductor Industries NV à 59,1€ (+420%), la valeur dépasse 15% du portefeuille et elle reste la position la plus importante du portefeuille.



Dernières transactions


Portefeuille en euros




Paramètres des articles Libellés Portefeuille, Aucune suggestion Date de publication 07/12/2020 14:29 Lien permanent Lieu Options

De la monnaie hélicoptère à l’inflation Ketchup

 


En réponse à la pandémie, les banques centrales injectent dans l'économie d'énormes quantités d'argent pour éviter un écroulement de l'économie et la relancer afin que la crise sanitaire ne débouche pas sur une crise économique et financière.

Les politiques de Quantitative Easing ou QE ont pour but d'injecter de l'argent dans le marché en d'autres termes de faire marcher la planche à billets pour relancer l'inflation et la consommation, mais cela ne fonctionne pas comme les autorités monétaires l'espèrent.

Malgré les quantités énormes d'argent injecté dans l'économie, la vélocité de l'argent n'augmente pas.

La vélocité monétaire est la vitesse de circulation de l'argent entre les agents économiques, elle est faible en période de déflation ou d'inflation faible et forte si l'inflation est élevée.

Lors de chaque crise, les gens sont méfiants, ils manquent de confiance et plus tôt que de dépenser ils thésaurisent leur argent. La crise pandémique avec ses mesures barrière telles que la fermeture du "non essentiel", empêche les gens de dépenser ce qui amplifie encore la thésaurisation.

Les intérêts négatifs ont comme conséquence que la population perd encore plus confiance et au moins elle a confiance au plus elle thésaurise et au moins elle dépense.

Au plus faible est la circulation monétaire au plus les autorités des banques centrales font marcher la planche à billets.

Devant ce cercle vicieux aura-t-on recours à l' " helicopter money " ? Balancerons-nous des liasses de billets depuis un hélicoptère sur la population pour l'inciter à consommer.

Aux États-Unis un chèque de 2000 dollars est distribué à chaque citoyen pour augmenter l'inflation, mais c'est la thésaurisation qui augmentera. Les dépenses n'augmenteront que si les gens retrouvent la confiance.



Votre hamburger manque de ketchup ? Prenez la bouteille de ketchup, versez, mais rien ne sort, secouez là, tapez-la, mais rien ne sort et vous la resecouez encore et encore .... Finalement après maint effort tout à coup splatch toute la bouteille de ketchup se vide pratiquement en un coup et votre hamburger est inondé.

La banque centrale injecte de la monnaie dans l'économie et la vélocité monétaire continue à reculer alors la banque centrale réinjecte encore plus de monnaie. À force d'injecter toujours plus de monnaie un jour nous aurons l' effet ketchup et l'inflation repartira soudainement avec force.

Dans l'histoire économique, aucune banque centrale n'a réussi à retirer massivement de l'argent du circuit économique, une fois que la digue à sauter, la vélocité monétaire pourraient croître violemment, sans qu'on puisse suffisamment l'éponger, c'est l'hyper inflation.

En cas hyper inflation la vélocité monétaire à une croissance proche de l'infini, les billets vous brûlent les doigts et vous vous empressez de les dépenser avant qu'il n'ait trop perdu de leur valeur.

L'argent pourrait perdre rapidement toute valeur, nous plongeons ainsi dans une nouvelle crise.

L'inflation ketchup sera-t-elle à l'origine de la prochaine crise? Quand vous verrez les taux d'intérêt monter de plus en plus vite, courant derrière l'inflation, il sera temps de mettre votre portefeuille à l'abri avant qu'il ne soit noyé dans le Ketchup.


Investir en 2021, année post-covid

 

L'année sera dominée par la sortie de crise et le retour à un certain optimisme. 

Cet article est rédigé dans le cadre de l’événement « Vos finances en 2021 » organisé par  Trading-Attitude.

Le covid dominera encore l'activité boursière avec des nouvelles tantôt positives, tantôt négatives. La volatilité restera importante et une baisse durant l'année de 10% voire de 20% n'est pas à exclure.

L'année devrait se terminer pour les bourses en positifs, mais il n'est pas exclu que d'autres évènements encore inconnus aujourd'hui affectent la les marchés financiers..

Le retour de l'inflation va perturber les intervenants du marché et compliquera la tâche des banques centrales, pilotage de la remontée des taux. Le pire serait une remontée incontrôlée de l'inflation (Ketchup) que les banques centrales maîtriseraient difficilement avec une brusque remontée des taux. Notons que les taux d'intérêts américains sont déjà à la hausse.

Qu’elles sont les secteurs à privilégier, bien entendu, il y a la technologie, la santé, le renouvelable, mais j'évoquerai d'autres façons d'investir dans une perspective post-covid.

Transport maritime

Avec la reprise, la demande de matières premières augmentera, l'essentiel du transport se fait par voie maritime.

 Le transport maritime de marchandises à l'avantage de nous donner de bonnes perspectives sur l'offre, le nombre de nouveaux navires est connu 2 à 3 ans à l'avance, actuellement ce nombre est bas en raison des incertitudes sur les futures normes environnementales.

Une demande forte et une offre modérée conduira à une augmentation des prix du transport, des bénéfices et des cours de bourse. Le secteur maritime est pratiquement assuré d'avoir quelques belles années devant lui.


Non essentiel

Penser à ce que vous ferez une fois déconfiné, cela vous donnera quelques pistes d'investissements.

Préférez les entreprises qui ont résisté à la pandémie, sans sombrer dans les difficultés financières et qui pourront rebondir.

Nous trouverons ses entreprises par exemple dans le non essentiel, le loisir à l'exclusion bien entendu du "Stay at home".

 Chaine de restauration: n'ayant pas trouvé de chaine intéressante en Europe, je vous propose quelques chaines cotées à New York: 

Denny's Corp, Domino's Pizza, Shake Shack, Texas Roadhouse, Bloomin' Brands, Starbucks, McDonald, Restaurant Brands, Yum China (active en Chine), Noodles & Company, Chipotle Mexican Grill, ... .

La réouverture des cafés et restaurant sera également favorable aux brasseurs tel que AB Inbev

Après le resto et pour déconfiné nos kilos superflus, les gens  iront faire du fitness: Basic-fit, Gym, Sats ASA, Pure Gym, ...

 Loisir et tourisme

 Je privilégie les loisirs et le tourisme proche. Je pense que les secteurs du tourisme lointain et de l'hôtellerie mettront plus de temps pour retrouver leur rentabilité,

  • Camping Car avec Trigano
  • Yachting avec Catana, Beneteau, Fountaine Pajot
  • Loisirs extérieurs: Thule Ab, Mips AB, Piscines Desjoyaux SA.
  • Loisirs intérieurs: cinéma avec Kinepolis.


La sortie de crise ne se fera pas sans mal, mais espérons-le, les campagnes de vaccinations permettront d’éviter une troisième vague.

Mettez à profit les creux qui ne  manqueront pas de se produire pour investir dans une perspective post-pandémie.


Cet article a été écrit dans le cadre du carnaval organisé par le blog Trading Attitude

Voici la liste des articles du carnaval :

Basic-fit met votre portefeuille en forme

Basic-fit (NL0011872650 BFIT) cotée à Amsterdam est une importante entreprise de salles de Fitness crée en 2003 aux Pays-Bas et cotée depuis 2016.

René Moos, ancien joueur de tennis, est le fondateur de la société et en est le CEO et 1er actionnaire de l'entreprise avec un peu plus de 15,18%,  suivi de 3i Group plc qui détient 14,78%.

La Société exploite plus de 900 clubs de fitness aux Pays-Bas, en Belgique, en France au Luxembourg et en Espagne et compte plus de 2,2 millions de membres.

Basic-fit est bâti sur un modèle low-cost mais de qualité.

La taille de l'entreprise lui permet d'acheter de l’équipement à de meilleurs prix que ses concurrents plus petits.

La fragmentation du marché offre à BFIT des opportunités de consolidation à travers des acquisitions sélectionnées.

Bien entendu l'entreprise a souffert du covid, mais maintient son plan de développement et cible 1250 clubs en 2022.

BFIT à une situation financière solide avec  170 millions d'euros de liquidités. 

À la lumière des incertitudes concernant le COVID-19, BFIT se concentre, particulièrement, sur les coûts, le contrôle et la gestion des flux de trésorerie à court terme. 

Une fois que le COVID-19 sera sous contrôle, BFIT sera dans une position optimale pour renforcer sa position de leader sur le marché européen du fitness.

La dette est élevée (377%), mais les banques gardent leur confiance et renouvellent le covenant bancaire.


Year End 31st Dec201420152016201720182019TTM2020E2021ECAGR / Avg
Revenue€m162.1202.2258.6325.8401.8515.2457.6434.1680.3+26.0%
Operating Profit€m1.407.704.0421.341.853.9-14.3+107.5%
Net Profit€m-22.5-23.0-32.411.19.3711.0-41.8-37.126.0
EPS Reported-0.75-0.77-0.740.200.170.20-0.75
EPS Normalised-0.70-0.85-0.740.210.200.21-0.86-0.690.36

L'entreprise jouit d'une belle croissance avec un impact limité du covid malgré les fermetures.

Sa croissance  reprendra dès la fin de la pandémie, au même rythme qu'antérieurement, soit +25% annuellement et les profits également.

L'augmentation du marché est tirée par la croissance de la pénétration de la pratique de l'exercice physique, dans une population croissante et souffrant d'une augmentation des troubles liés au mode de vie sédentaire.

Bilan 2020 du portefeuille en euros


Excellent bilan en cette année placée sur le signe du « Covid » le portefeuille enregistre une belle performance +9,9%, alors que son indice de référence termine l’année à peine en positif +0,6%, soit une sur-performance de 9,2%. Le portefeuille a plus que doublé depuis sa création +152,4%. La performance annualisée est de 17,0% contre 4,7% pour son indice de référence soit une sur-performance de 12,2%.

Le portefeuille à bien résisté au krach car il était peu exposé aux secteurs les plus sensibles et il a bien mieux rebondi que la bourse dans son ensemble. 
Le portefeuille était investi dès 2019 sur Hellofresh SE, valeur qui a fortement profité du confinement avec un X3, BE Semiconductor IndustriesProsus ou encore Ferrari ont également connu de belle augmentation de +25% à +60% en cette année difficile.

L’année se termine avec une série d’évènements qui auront indubitablement un impact qui se prolongera en 2021 : l’élection de Joe Biden, le début de la vaccination, le soft Brexit.

L’année 2021 sera encore marquée par une forte volatilité, toujours rythmée par les bonnes et mauvaise nouvelles sur le front du Covid.
Nous pouvons espérer que 2021 soit l’année post-covid, mais les conséquences de la crise économique générée par la pandémie ne s’effaceront pas totalement avant quelques années.

Années

Portefeuille en euro

Indice de Référence EURO STOXX Net Return

Différence

2015

21.6%

1.1%

20.5%

2016

28.8%

3.6%

25.2%

2017

38.7%

12.6%

26.1%

2018

-19.2%

-13.0%

-6.2%

2019

45.1%

22.6%

22.5%

2020

9.9%

0.6%

9.2%

%cumulatif

152.4%

31.5%

121.0%

%annualisé (5.91) ans

17.0%

4.7%

12.2%






Portefeuille au 31/12/2020


TitresDate entréeSymbole boursierNbreCoursPrix achatRdt %ValPond,
2020 Bulkers21/10/20FRA:0FF7005,225,229-0,17%3 654,002,55%
Invibes Advertising NV03/08/20EPA:ALINV4057,507,3442,13%3 037,502,12%
Mithra Pharmaceuticals SA19/11/19EPA:MITRA12019,7023,985-17,86%2 364,001,65%
Prosus NV02/10/19AMS:PRX21388,3666,68332,51%18 820,6813,16%
Hellofresh SE13/09/19ETR:HFG5063,2018,694238,08%3 160,002,21%
Iktinos Hellas S.A.16/05/19IKTIN:GA2 5200,761,227-38,08%1 915,201,34%
Ecoslops03/04/19EPA:ALESA16011,5013,580-15,32%1 840,001,29%
Euronav23/07/18EPA:EURN2 1176,607,605-13,22%13 972,209,77%
Neways Electronics International21/02/17EPA:NEWAY2208,009,241-13,43%1 760,001,23%
Anheuser-Busch InBev02/12/16EPA:ABI19057,0170,607-19,26%10 831,907,57%
Ferrari04/01/16BIT:RACE63188,6542,365345,30%11 884,958,31%
NN Group01/06/15EPA:NN20535,5321,60064,49%7 283,655,09%
BB Biotech13/04/15ETR:BBZA9568,0056,92019,47%6 460,004,52%
BE Semiconductor Industries NV04/02/15EPA:BESI43249,5810,958352,45%21 418,5614,97%
Picanol NV04/02/15EPA:PIC8260,4035,76068,90%4 952,803,46%
Safran SA04/02/15EPA:SAF15115,9559,43095,10%1 739,251,22%
Holland Colours NV04/02/15EPA:HOLCO71106,0045,568132,62%7 526,005,26%
Gaztransport & Technigaz04/02/15EPA:GTT18579,2038,192107,37%14 652,0010,24%
Liquidités5 768,464,03%
Valeur marchande du portefeuilleau31 décembre 2021143 041,15 €100,00%

Valeurs

  • Gaztransport & Technigaz joui d'une situation de quasi de monopole et engrange les nouvelles commandes,  le LNG comme carburant est pour GTT un nouvel axe de croissance.
  • Euronav premier exploitant indépendant de pétrolier, avec sa flotte jeune et bien gérée. Le Covid aura marqué le secteur avec une phase de stockage au printemps suivi d'un déstockage au dernier trimestre qui a pesé sur les prix. Le secteur et les prix rebondiront durant la seconde moitié de l'année et encore plus au dernier trimestre, d'autant plus l'offre se tendra en raison du nombre insuffisant de nouveaux pétrolier. 
  • Holland Colours NV champion caché poursuit sa croissance.
  • Safran SA Le secteur aéronautique connait une croissance durable importante, interrompue par le covid, bien positionné, Safran, fait mieux que ses pairs Airbus, Boeing et Rolls-Royce.
  • Picanol NV, leader des machines à tisser profite du retour à la croissance et à comme PDG Luc Tack un gestionnaire hors pair.
  • Ferrari  peu impacté par la pandémie reprendra sa croissance  et bénéficie de la puissance de sa marque ce qui lui permet d'avoir une valorisation proche de celle du secteur du luxe.
  • BE Semiconductor Industries et Neways Electronics International sont bien placés pour profiter de la baisse de taille des semi-conducteurs et de la croissance du secteur.
  • BB Biotech reprendra le chemin de la croissance, la FDA devrait approuvé en plus grand nombre des candidats médicament en phase clinique, mais aussi délivrée de nouvelles autorisations de ventes.
  • NN Group, assureur issu d'ING, reste peu valorisé et bénéficiera de l'augmentation des taux d'intérêt.
  • Anheuser-Busch InBev le numéro 1 de la bière supérieurement géré accentue ses synergies après son rachat de SAB Miller et accentue la premiumnisation de sa gamme. Avec le déconfinement les ventes redécolleronts.
  • Prosus NV: spin-off de  Naspers   a des participations dans de grandes sociétés Internet principalement Tencent, mais aussi Mail.ru, Ctrip.com, DeliveryHero, ... PRX a profité du "stay at home" et est toujours décotée de 35%.
  • Hellofresh SE: est une société d'e-commerce, à croissance rapide,  basée en Allemagne qui fournit des services de restauration en ligne. La société propose des ingrédients préportionnés qui donnent aux abonnés la possibilité de préparer des repas à la maison chaque semaine en utilisant ses recettes. HFG a vu son cours multiplier par plus que trois durant la pandémie.
  • Ecoslops:  Clean-tech qui fait entrer le pétrole dans l’économie circulaire grâce à une technologie innovante, permettant de produire du carburant et du bitume léger à partir de résidus pétroliers. Première usine au Portugal, d'ici un an l'usine de Marseille entrera en production et dans 2 ans celle d’Anvers, et construit également des unités de dimension plus réduite.
  • Iktinos Hellas S.A.Exploite en Grèce des carrières de marbres de grandes qualités, le transforme, et exporte sa production dans le monde entier, IKTIN a aussi des activités immobilières, agricoles et dans l'énergie verte.
  • Mithra Pharmaceuticals SA : Pharmaceutique axée sur sur la contraception et la ménopause,  développe la contraception de nouvel génération.
  • Invibes Advertising :  technologie innovante, spécialisée dans la publicité digitale.
  • 2020 Bulkers : Transport maritime de matière première, vraquier, le transport maritime va reprendre sa croissance, les prix vont se redresser stimuler par la pénurie croissante de l'offre.

Mouvements 2020

Ventes

  • AGFA-GEVAERT (+162%) après la cession de sa branche informatique de santé
  • INGENICO (+52,98%) racheté par Worldline
  • Abbey PLC (+6,6%) vendu par anticipation du brexit
  • Exmar NV (-144%) vente un peu tardive suite à ses difficultés de location de plateformes.
  • Microwave Vision SA (+162%) suite à l'acquisition par HLD Europe. 

Achats

Allègement

  • Hellofresh SE prise de bénéfice sur cette valeur "covid" (+147,4%)

Mouvements

SymboleNomDate transactionActionNombre d'actionsPrix €Coût €Frais €Nombre total d'actionsCoût moyen €
ETR:HFGHellofresh SE31/12/20Vente(40)63,4-2520,7815,225018,69
EBR:ABIAnheuser Busch Inbev NV21/12/20Achat2054,881104,196,5919070,61
FRA:0FF2020 Bulkers Ltd17/12/20Vente(220)59,90-1247,647,537005,23
ETR:HFGHellofresh SE30/11/20Vente(21)52,2-1089,626,589018,69
EPA:EURNEuronav NV30/11/20Dividende0,08-120,4640,152 1177,61
FRA:0FF2020 Bulkers Ltd19/11/20Achat18057,10978,585.86449205,23
AMS:PRXProsus NV17/11/20Dividende0,11-17,575,8621366,68
FRA:0FF2020 Bulkers Ltd09/11/20Achat18057,10961,736,177405,18
EPA:HOLCOHolland Colours NV10/11/20Dividende4,55-242,2980,767145,57
FRA:0FF2020 Bulkers Ltd09/11/20Achat18055,40918,825,515605,13
ETR:HFGHellofresh SE09/11/20Vente(81)50,95-4102,1924,7611118,69
EPA:GTTGaztransport & Technigaz SA05/11/20Dividende2,50-346,87115,6318538,19
FRA:0FF2020 Bulkers Ltd29/10/20Achat18054,40890,025,343805,12
FRA:0FF2020 Bulkers Ltd21/10/20Achat20057,201044,466,272005,25
EPA:EURNEuronav NV20/10/20Achat1326,80902,995,392 1177,61
EPA:EURNEuronav NV24/09/20Achat1257,41931,815,561 9857,66
EPA:EURNEuronav NV04/09/20Achat1217,16871,565,201 8607,67
EPA:NNNN Group NV03/09/20Dividende132,26-325,44108,4820521,60
EPA:EURNEuronav NV28/08/20Dividende0,39-478,55159,521 6207,70
EPA:EURNEuronav NV20/08/20Achat1197,75927,785,531 7397,70
EPA:ALINVInvibes Advertising NV19/08/20Achat1357,10964,255,754057,34
EPA:HOLCOHolland Colours NV18/08/20Achat1184,50935,085,587145,57
EPA:EURNEuronav NV13/08/20Vente(119)8,68-1026,726,201 6207,69
EPA:ALINVInvibes Advertising NV12/08/20Achat1357,35998,205,952707,44
AMS:NEWAYNeways Electronics International NV11/08/20Achat1208,501026,126,122209,24
AMS:PRXProsus NV10/08/20Achat1577,601170,986,9821366,68
EPA:ALMICMicrowave Vision SA10/08/20Vente(330)25,5-8364,5150,49-9,75
EPA:EXMExmar NV06/08/20Vente(400)2,12-842,915,09-5,18
EPA:ALINVInvibes Advertising NV03/08/20Achat1357,451011,786,031357,49
AMS:PRXProsus NV06/07/20Achat1183,30921,805,5019865,82
EPA:EURNEuronav NV26/06/20Dividende0,72-934,24311,421 7397,69
EBR:ABIAnheuser Busch Inbev NV11/06/20Dividende0,50-63,7521,2517072,42
EPA:GTTGaztransport & Technigaz SA08/06/20Dividende1,75-242,8180,9418538,19
EPA:EURNEuronav NV09/06/20Dividende0,26-339,65113,221 7397,69
EBR:PICPicanol NV27/05/20Dividende0,20-12,304,108235,76
EPA:EURNEuronav NV06/05/20Achat1088,68943,065,621 7397,69
AMS:PRXProsus NV14/05/20Achat1279,20956,105,7018764,76
AMS:PRXProsus NV13/05/20Vente(12)83,22-992,655,9917563,65
AMS:BESIBE Semiconductor Industries NV08/05/20Dividende1,01-303,00101,004009,38
EPA:EURNEuronav NV06/05/20Achat1108,88982,665,861 6317,63
BIT:RACEFerrari NV05/05/20Dividende1,13-53,3917,806342,37
EPA:EURNEuronav NV28/04/20Vente(80)11,42-908,125,481 5217,53
AMS:PRXProsus NV22/04/20Achat1465,28919,405,4818763,80
EPA:EURNEuronav NV21/04/20Vente(90)10,98-982,275,931 6017,53
AMS:PRXProsus NV06/04/20Achat1561,40926,535,5317363,65
EPA:EURNEuronav NV06/04/20Vente(105)9,41-982,125,931 6917,53
AMS:PRXProsus NV03/04/20Achat1759,901024,416,1115863,83
IKTIN,ATIktinos Hellas S,A,30/03/20Dividende0,19-359,10119,702 5201,2273
EPA:EURNEuronav NV30/03/20Vente(99)11,00-1082,476,531 7967,53
ETR:HFGHellofresh SE27/03/20Achat4224,91052,076,2719218,69
AMS:PRXProsus NV27/03/20Achat1759,901024,416,1114164,75
EBR:ABIAnheuser Busch Inbev NV25/03/20Vente(30)42,44-1265,567,6417072,42
ETR:BBZABB BIOTECH AG25/03/20Dividende3,18-226,5775,539556,30
ETR:HFGHellofresh SE16/03/20Achat6016,30983,875,8715013,12
EPA:EURNEuronav NV11/03/20Vente(105)9,40-981,085,921 8957,53
AMS:BESIBE Semiconductor Industries NV09/03/20Achat3230,50981,865,8643210,96
EBR:ABIAnheuser Busch Inbev NV09/03/20Achat2342,75989,155,9020072,42
AMS:PRXProsus NV09/03/20Achat1857,551042,126,2212464,98
EBR:ABIAnheuser Busch Inbev NV28/02/20Achat1950,50965,265,7617776,24
AMS:PRXProsus NV28/02/20Achat1661,20985,085,8810666,19
EPA:EURNEuronav NV27/02/20Achat1257,991004,745,992 0007,53
AMS:PRXProsus NV24/02/20Achat1567,401017,076,079067,01
EPA:EXMExmar NV24/02/20Achat2085,101067,166,364005,18
DOY,IRAbbey PLC21/02/20Vente(100)15,5-1540,709,3014,54
EPA:MITRAMithra Pharmaceuticals SA04/02/20Achat4321,92948,225,6612023,98
AMS:PRXProsus NV04/02/20Achat1567,551019,336,087566,66
EBR:ABIAnheuser Busch Inbev NV04/02/20Achat1568,101027,636,1315879,30
EBR:ABIAnheuser Busch Inbev NV03/02/20Achat1567,761022,506,1014380,43
EPA:EURNEuronav NV03/02/20Achat1058,86935,885,581 8757,50
AMS:PRXProsus NV03/02/20Achat1565,98995,645,946066,23
EPA:ING#N/A03/02/20Vente(26)119,5-3088,3618,6478,11
EPA:MITRAMithra Pharmaceuticals SA29/01/20Achat4023,98964,965,767725,06
AMS:PRXProsus NV29/01/20Achat1566,981010,736,034567,57
EPA:EURNEuronav NV29/01/20Achat1009,23928,545,541 7707,41
EPA:AGFBAgfa-Gevaert NV29/01/20Vente(2 950)4,65-13629,3382,272,87
AMS:PRXProsus NV06/01/20Achat1565,85993,685,933065,58
EPA:EURNEuronav NV06/01/20Vente(80)11,75-934,365,641 6707,18
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...