Rechercher dans ce blog

lundi 18 août 2014

Le gaz de schiste, la révolution est en marche.

Le gaz de schiste provient de couches sédimentaires, la roche mère, formée il y a des millions d’années sous les mers et les océans. Le gaz contenu dans le schiste se trouve dans des espaces interstitiels, dans des fractures verticales ou a été absorbé dans des grains de minéraux et de matières organiques.

Pour libéré le gaz il est nécessaire d’avoir recours à la fracturation hydraulique, parfois les roches réservoir contienne également de l’huile se schiste (pétrole), mais en bien moindre quantité.

La production de gaz reste croissante malgré la baisse du nombre de plateformes de production, au 1er trimestre 2014 la production était de 68,1 milliards de pieds cubes par jour, contre 66,5 en 2013.

La baisse du nombre de forages résulte de la faiblesse du prix du gaz, mais les prix commencent à remonter avec un prix moyen au premier semestre 2014 de $ 4,60 par million de BTU (unités thermiques britanniques) contre un prix moyen de 3,73 $ en 2013.
Cette faiblesse des prix a mis en péril la rentabilité de certains producteurs, l’amont et l’aval sont souvent mieux protégés de la fluctuation des prix.

Amont.

Les entreprises situées en amont de la production du gaz de schiste et qui  tirent une part substantielle de leur revenu du gaz de schiste.

  • U.S. Silica Holdings, Inc.(SLCA) fournit du sable de fracturation, bénéficie d’une forte demande ce qui lui a permis d’augmenté ses prix, le gaz et le pétrole assure 75% des revenus de SLCA
  • Pioneer Energy Services Corp. (PES) est une société de forage, la demande est croissante, durant le dernier trimestre PES a connu le plus haut taux d’utilisation de ses plateformes depuis sa création.

Exploitation.

  • WPX Energy (WPX) actif dans plusieurs états américains, mais aussi en Argentine et en Colombie, possède des réserves importantes. Cette année WPX devrait atteindre le break-évent et la production devrait augmenter de 40% et être bénéficiaire en 2015. 
  • Ultra Petroleum Corp.(UPL) a fait de beau bénéfice durant le 1er semestre de l’année, UPL fait un gain de $208 millions pour un CA de 622 millions, UPL est endettée, mais son importante génération de cash lui permettra de réduire l'effet de levier, la production devrait augmenté de 18% annuellement jusqu’en 2018.
  • Range Resources (RRC) est le deuxième producteur ayant les coûts les plus bas en Amérique, derrière Cabot Oil. La production par action a cru 17,3% par an depuis 2008 et les réserves de 22,8%, le nombre d’actions lui n’a augmenté que de 3,64%.
  •  EOG Resources (EOG) produit surtout de l’huile de schiste et est ainsi moins dépendant de la faiblesse du prix du gaz, EOG produit également son sable pour la fracturation ce qui abaisse son coût et possède également ses propres infrastructures pour le transport ferroviaire.
  • Continental oil (CLR) production dans le Bakken du Dakota du Nord et du Montana a pour ambition de triplé sa production et ses réserves d’ici 2017.

Transport

  • Morgan Inc (KMI) fusionne avec ses entreprises filles Kinder Morgan Energy Partners (KMP), Kinder Morgan Management LLC (KMR) et El Paso Pipeline Partners (EPB). Il devient ainsi le plus grand transporteur d’énergie et détient un grand nombre de pipelines, gazoduc et terminaux, KMI est le 1er transporteur de gaz, et celui-ci représente plus de la moitié de ses activités.
Le prix du gaz est de 4$ par million de BTU aux USA de 9$ en Europe et de 16$ au Japon, le prix du transport est de 2$ vers l’Europe et de 3$ vers l’Asie de l’est.

  • Cheniere Energy (LNG) deviendra le 1er exportateur de gaz liquéfié, et ce dès la fin 2015, son niveau de valorisation est élevé et LNG est toujours en perte. 
D'autres projets ont été approuvé depuis peu: Dominion's Cove Point, Freeport (FCX) LNG, Sempra's Cameron LNG et Leucadia National Corp (LUK)'s Oregon LNG.
  • Exmar (EXM) est spécialisé dans le transport maritime de LNG et fourni également des unités de gazéification/liquéfaction y compris en dehors d’infrastructures portuaires. Dans les prochains mois, EXM devrait créer une MLP aux USA.

Aval.

La révolution industrielle induite par le gaz à bas prix s'étend à de larges secteurs de l'économie américaine.
  • la pétrochimie, devenue gazochimie, Dow Chemical(DOW), LyondellBasell (LYB), 
  • la production d’engrais CF industries (CF), Terra Nitrogen Company(TNH), 
  • la production d’électricité, 
  • les entreprises grande consommatrice d’électricité, 
  • le transport, moteur aux gaz Westport Innovations(WPRT), Cummins (CMI) 
  •  les producteurs d’infrastructure industrielle Chicago Bridge (CBI) ou KBR Inc (KBR)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...