Rechercher dans ce blog

dimanche 15 novembre 2015

Finance avenue 2015

2015 aura été une année très volatile, l’année avait pourtant bien commencé, le point haut a été atteint à la mi-avril, ensuite une lente dégradation qui s’est accélérée fin août avec un mois de septembre exécrable ensuite un bon mois d’octobre, le début novembre a connu une nouvelle dégradation.
Par rapport au plus haut d’avril les bourses ont eu un recul de 20%, en moyenne les bourses connaissent durant l’année un recul de 12%.

Les événements qui ont influencé négativement la bourse se nomment Grèce, Chine, hésitation de la banque centrale américaine, faible croissance en Europe, trop peu de relais du politique aux initiatives de Mario Draghi.

Si la bourse Américaine devrait terminer en négatif en Europe la plupart des bourses européennes devraient terminer l’année en positif.

Nous attendons encore cette année en décembre l’augmentation de 0,25% des taux de la banque centrale américaine,  le taux de chômage est de 5%; si ce n’est en décembre, ce sera au début de l’année prochaine, ce qui devrait avoir un impact positif sur le secteur financier américain.

La banque centrale européenne devrait prendre de nouvelles initiatives début décembre, nouvelle baisse des taux, extensions et/ ou prolongement des mesures de « quantitative easing ».

La Chine inquiète également, mais sans doute de manière exagérée, il n’y aura pas d’atterrissage en catastrophe hors de contrôle.
La Chine connait  une transition, entre une économie basée sur la production industrielle vers une économie de service qui représente déjà 51% de son économie. L’état chinois fera également tout pour éviter un « printemps  chinois » et n’oublions pas qu’ils disposent de réserves financières importantes qui leur laissent encore une belle marge de manœuvre.
La Chine a également bien l’intention de faire du renminbi une monnaie de réserve internationale ce qui leur donnera une plus grande indépendance financière.

Biotechnologie, préférer les biotech qui ont plusieurs produits en développement, privilégié celles qui ont déjà des phases III et qui ont une belle trésorerie pour faire face à leur  ‘cash-burn’ sans devoir  faire appel au marché et évidement une diversification dans au moins 5 biotech différentes est recommandée.

2016 s’annonce comme la prolongation de 2015 en matière boursière avec la même volatilité et une croissance économique molle s’améliorant légèrement. Les bourses européennes restent  toujours moins valorisées que les bourses américaines.

Les différents analystes se montrent assez prudents pour l’année 2016 ce qui se reflète dans leur choix d’action.

Sandra Vandersmissen, BNP Paribas Fortis Private Banking
  • Vodafone PE 41, PB 0.93, DY 5.2%
  • ASMI PE 13.1, PB 1,16, DY 1.98%
  • Ablynx PB 11
  • Solvay PE 12.2, PB 1.2, DY 3.5%
  • Delhaize PE 16, PB 1.5, DY 2%
Youry Huygen, L'Investisseur
  • Bois Sauvage PE 30, PB 1.18, DY 2,3%
  • Immobel PE 9,6, PB 1, DY 5%
  • ABN Amro entre en bourse le 20/11, DY 4%
  • Vivendi PE 36, PB 1,3, DY 7,34%
  • Cie des Alpes PE 12.6, PB 0.6, DY 2,59%
Frank Vranken, Puilaetco Dewaay Private Bankers
  • IBA PE 33, PB 7.45, DY 0.61%
  • Kinepolis PE 26.4, PB 10,2, DY 1.95%
  • Melexis PE 17.8, PB 6.6, DY 3,29%
  • Air Liquide PE 21.2, PB 3.48, DY 2.38%
  • Vodafone PE 41, PB 0.93, DY 5.2%
Vincent Jurgens, JP Morgan
  • Sanofi PE 14.3, PB 1.86, DY 3.85%
  • AXA PE 10.1, PB 0.9, DY 4.63%
  • ING PE 11.3, PB 1.12, DY 6.23%
Tom Simonts, Bolero (KBC)
  • Rio Tinto PE 15, PB 1.45, DY 6,75%
  • MdxHealth PB 3.9
Les 20 actions de Leleux présenté par Arnaud Delaunay et Thomas Stul 
  • Société Générale P/B: 0,70x, P/E: 9,50x, 0 DY: 5,00%.
  • Deutsche Bank P/B: 0,50x, P/E: 8,00x
  • Aegon P/B: 0,50x, P/E: 7,90x, DY: 5,00%
  • NN Group P/B: 0,50x, P/E: 10,20x, DY: 4,40%
  • Royal Dutch Shell P/B: 0,90x ,P/E: 12,00x ,DY: 6,90%
  • ArcelorMittal P/B: 0,23x
  • Befimmo P/B: 1,08x , P/E: 16,10x , DY: 5,50%
  • Umicore P/B: 2,00x , P/E: 17,00x , DY: 3,20%
  • Alstom P/B: 1,70x , P/E: 24,00x , DY: 2,00%
  • Schneider Electric P/B: 1,60x , P/E: 14,50x , DY: 3,50%
  • Adidas P/B: 2,90x, P/E: 22,00x, DY: 2,00%
  • Delhaize P/B: 1,50x , P/E: 16,00x , DY: 2,50%
  • Atos P/B: 2,00x, P/E: 12,50x, DY: 1,30%
  • Sanofi P/B: 1,80x, P/E: 14,00x, DY: 3,70%
  • Tubize P/B: 1,10x, P/E: 14,00x, DY: 3,70%
  • Mobistar P/B: 2,70x, P/E: 22,00x
  • Proximus P/B: 3,40x, P/E: 18,00x, DY: 4,80%
  • Danone P/B: 2,70x, P/E: 20,00x, DY: 2,60%
  • Engie P/B: 0,80x, P/E: 12,20x, DY: 6,25%
  • RWE P/B: 0,85x, P/E: 10,50x, DY: 5,00%
Suivez mon portefeuille Européen sur Investir-a-la-bourse.com
la surpeformance actuelle par rapport à sont indice de Référence l'EURO STOXX Net Return est de 16%.

mardi 13 octobre 2015

Taxe sur les plus-values de moins de 6 mois, quel impact pour l'investisseur.

Nouvelle taxe de 33% sur la spéculation, quel impact sur vos investissements ?
À partir du 1er janvier 2016, le gouvernement introduit une nouvelle taxe sur les plus-values sur les actions détenues depuis moins de 6 mois de 33% et sans déduction des moins-values.
De la plus-value la TOB est déduite mais pas les frais de transaction.
Pour déterminer la période de 6 mois la méthode LIFO sera utilisée, dernier rentrer, premier sorti.
Les achat fait avant la fin de l'année ne sont pas concerné par la taxe, si vous achetez une valeur le 30 décembre et vous la vendez le 2 janvier, votre plus-value ne sera pas taxable.
La taxe ne s'applique que pas en de cas de reprise ou de retrait de la cote, ni en cas d'héritage.

==> Conseil: faites vos achats de titres avant la fin de l'année, ils ne seront pas concerné par la nouvelle taxe.

L’augmentation du précompte sur le dividende à 27% avait déjà été traité dans un article précédent.

Seules les actions à l’exception des SIR et des PRICAF,  les certificats,  les warrant et produit spéculatif tels les Turbo, Speeder, Sprinter coté en bourse et dont les sous-jacent sont une ou plusieurs actions côté en bourse sont concernées.
Ne sont pas concernée les obligations, les obligations convertibles les fonds, les sicav, les ETF, la gestion de fortune, les CFD.
C'est la devise locale qui est concernée, ainsi pour des actions achetée en bourse de New-York vous faite  une plus-value de 3% en dollar, mais une moins value de 2% en euro, vous serez taxé sur la plus-value en dollars.

Seul le petit porteur est concerné par cette nouvelle taxe, rappelons que la TOB forfaitaire était censé remplacé la taxation des plus-values, nous payons aussi le précompte mobilier de 27% sur les dividendes et en tant que copropriétaire l’impôt des sociétés de 33,99%.

Ce seront aussi les petites sociétés qui seront touchées, trop peu liquides pour les fonds, ce sont les particuliers qui y investissent, ces sociétés auront plus de difficultés pour se financer, devront réduire leurs investissements ce qui aura une conséquence négative pour l’emploi.

Les petits porteurs réduiront le nombre de transactions ce qui réduira d’autant la TOB et seront poussés vers des investissements plus spéculatifs.

On peut logiquement se demander si ce genre de taxe rapportera quelque chose à l’état.

C’est avant tout une taxe purement idéologique et dont les effets pervers auront des conséquences négatives pour le budget de l’état. C’est typiquement une mesure « perdant, perdant ».

Dans ce tableau je tiens compte des frais 0,25% avec un minimum de 6€ et un maximum de 50€, de la taxe sur les opérations boursières (TOB) de 0,27% et de la taxe sur la spéculation s’il y a lieu.
Le capital initial est de 1000€ et investi en action pendant 10 ans avec "rebalancing" tous les 181 jours (la taxe s’applique détention moins de 6 mois), tous les 183 jours (plus de 6 mois, la taxe ne s’applique pas et tous les ans. La 1ère colonne est en pour-cent, la 2ème en euros.




5% 10% 15% 20% 25%
- 6 mois 0.89% 1093 4.44% 1542 7.92% 2143 11.31% 2922 14.63% 3922
+ 6 mois 1.58% 1170 6.91% 1952 12.11% 3138 17.19% 4889 22.19% 7444
1 an 3.22% 1374 8.39% 2239 13.47% 3541 18.50% 5465 23.51% 8268

Il ressort très clairement de ce tableau que cette taxe aura un impact très négatif sur les opérations à moins de 6 mois et plus généralement que la multiplication des opérations obère le rendement.

La taxe ne touchera pas seulement les spéculateurs, mais aussi celui qui gère son portefeuille en bon père de famille qui parfois en raison d’une saine gestion doit vendre une valeur qu’il détient depuis moins de 6 mois.

Si les frais et la fiscalité ont un impact non négligeable sur le rendement total de notre portefeuille, un choix judicieux des titres composant notre portefeuille l’est davantage.



Suivez mon portefeuille Européen sur Investir-a-la-bourse.com
la surpeformance actuelle par rapport à sont indice de Référence l'EURO STOXX Net Return est de 16%.

lundi 27 juillet 2015

Un précompte augmenté à 27%, quel impact pour l'investisseur.

Le « Tax-Shift » que vient de décider le gouvernement belge à un impact sur les investisseurs.
Le précompte mobilier va augmenter de 25% à 27% et une taxation des plus-values, sur les titres détenus moins de 6 mois, sera introduite.

Les modalités de la taxation des plus-values n’étant pas encore connues, je n’envisagerai ici que l’augmentation du précompte.

L’impact des frais de transaction et de la fiscalité est bien plus important que ce qu’imaginent la plupart des investisseurs.

Illustration avec un exemple purement théorique.

  • · Performance brute annualisée varie de 10 à 25%
  • · Dividende: 0% ou 2% dans ce cas je déduis 2% de la performance brut
  • · Capital initial : 1000€
  • · Durée de l'investissement: 25 ans
  • · Nombre annuel de transactions, 1 
  • · Frais minimum par transaction : 6€
  • · Frais variable par transaction : 0.25%
  • · Frais maximum par transaction : 50€
  • · Précompte mobilier libératoire sur le dividende 25% et 27%
Dans cet exemple, le renouvellement du portefeuille est annuel, les frais sont comptés à l’achat comme à la vente. S’il y a lieu, le dividende annuel sera encaissé et précompté au milieu de l’année.

Les frais par transaction sont de 0,25% avec un minimum de 6€ et un maximum de 50€.

10%
8% + 2% PM 25%
8% + 2% PM 27%
       8,116
       7,409
       7,335
8.73%
8.33%
8.29%
15%
13% + 2% PM 25%
13% + 2% PM 27%
     25,101
     23,405
     23,172
13.75%
13.43%
13.39%
20%
18% + 2% PM 25%
18% + 2% PM 27%
     74,559
     70,830
     70,122
18.81%
18.57%
18.52%
25%
23% + 2% PM 25%
23% + 2% PM 27%
   211,555
   204,586
   202,551
23.87%
23.70%
23.65%
Nous retrouvons dans le tableau le rendement net en valeur et le pourcentage annualisé correspondant à un taux de rendement brut sans dividende et avec dividende précompté à 25 et 27%.



Ce que nous constatons en premier lieu, la magie des intérêts composés, « la force la plus puissante de l’univers » aurait dit Albert Einstein.

Au plus le rendement est bas au plus frais et fiscalité pèsent.

Après 25 ans un investissement de 1 000€ à un taux de 10%, se monte à 8 116€ si le taux est de 25% il se monte à 211 555€.

Il est donc intéressant de choisir un intermédiaire financier avec des frais modérés.

Nous voyons aussi qu’il vaut mieux choisir des actions qui ne distribuent pas de dividende, car le frottement fiscal obère notre profit.

Si les frais et la fiscalité ont un impact non négligeable sur le rendement total de notre portefeuille, un choix judicieux des titres composant notre portefeuille l’est davantage.


Suivez mon portefeuille Européen sur Investir-a-la-bourse.com
la surpeformance actuelle par rapport à sont indice de Référence l'EURO STOXX Net Return est de 12%.

jeudi 18 juin 2015

Quand vendre une action et pourquoi ?

Cet article participe à l’événement inter-blog “Quand vendre une action” organisé par Ben du blog BourseEnsemble.com.

La vente doit se faire avec le même soin que l’achat.

La réponse la plus simple est de vendre quand la valeur ne correspond plus à votre thèse d’investissement.
  • Que ce soit parce que vous vous êtes trompé, l’humilité est une vertu pour l’investisseur.
  • Que l’entreprise ne correspond plus à vos critères d’investissement, changement non prévisible 
  • Que son évolution boursière positive aille au-delà de vos espérances et que la dynamique de croissance est épuisée.
  • Vous avez trouvé une meilleure alternative, arbitrage.
  • Rééquilibrer votre portefeuille, ventes partielles
  • Que le secteur n’est plus favorable à un investissement cf. secteur pétrolier.
  • Ou encore, car l’environnement macro-économique est négatif et qu’il n’est pas propice à un investissement boursier 
Chaque investisseur à sa propre philosophie d’investissement et donc ses propres critères. Il faut savoir se projeté sur le long terme et ne pas se laisser aller à la facilité du court terme.

Un investisseur dans la valeur vendra quand la valeur boursière sera supérieure à la valeur intrinsèque, un investisseur dans le momentum vendra quand le momentum deviendra négatif.

Si les marchés étaient efficients, la seule manière d’investir serait le Buy&Hold et il n’y aurait pas de raison de vendre.

Si nous pouvons vendre une valeur c’est que quelqu’un d’autre l’achète et chacun pense avoir fait une bonne transaction, car les philosophies de placement des différents acteurs du marché peuvent être très différentes, ainsi l’investisseur dans la valeur vendra une action que l’investisseur dans croissance sera très satisfait d’acheté.

  • Ce qu’il ne faut pas faire c’est vendre, car vous avez une plus-value de 10 ou 20%, cela vous empêchera d’avoir une plus-value de 50%, 100% ou plus ; trop souvent les gens vendent beaucoup trop vite.
  • Il ne faut pas non plus vendre quand tous les autres vendent et ainsi adopté un comportement moutonnier, surtout s’il n’y a aucune raison objective, à ce moment l’investisseur comportementaliste ou contrariant fera de bonnes affaires. 
  • Vendre au seul motif qu’une action à beaucoup baissé, alors que les fondamentaux n’ont pas changé, se serait plutôt une occasion de se renforcé à bon prix.
  • Vendre simplement parce qu’une action a beaucoup monté, mais si les fondamentaux sont bons pourquoi vendre ?
L’agitation de beaucoup d’investisseurs est le plus souvent vaine, accumuler les achats et les ventes donnent le sentiment d’agir, mais bien souvent le seul résultat ce sont des performances médiocres, la patience pour l’investisseur est une vertu aussi bien à la vente qu’à l’achat.

Trop d’investisseurs débutants vendent au plus bas et achètent au plus haut tout simplement, car ils suivent les mouvements de la foule, car ils n’ont pas pris le temps d’investir en eux.

Les fluctuations incessantes de la bourse ne doivent pas influencer l’investisseur, la connaissance conduit à plus de sérénité.


Articles participant à l’événement inter-blog


Suivez mon portefeuille Européen sur Investir-a-la-bourse.com
la surpeformance actuelle par rapport à sont indice de Référence l'EURO STOXX Net Return est de 12%.

jeudi 26 mars 2015

De l'homo sapiens à l'homo investicus




L’homo sapiens (l’homme moderne) est apparu il 200 000 ans et le dernier grand changement, la révolution cognitive a eu lieu il y a 70 000 ans.

Notre cerveau est celui d’un chasseur-cueilleur. L’homme ne pouvait pas survivre seul, il chassait en groupe.

Le spéculateur à court terme suit toujours la tendance et s’il s’aperçoit au moyen de son arsenal d'indicateurs techniques/graphiques qu’il y a un changement, il saute aussitôt sur la nouvelle tendance.

Il adopte donc une mentalité de troupeau et suit tous nouveaux mouvements.

Le chasseur doit-être attentif à tous changement et le reste du groupe doit suivre le mouvement instantanément et être réactif face à la charge d’un taureau ou aux coups de griffes d’un ours.

Les chasseurs ont l’habitude de chasser toujours au même endroit, ils savent quand le gibier vient s’abreuver au point d’eau. Mais si le point d’eau se tari et qu’il n’y plus de gibier ?

Le spéculateur savait que dès que le Franc Suisse s’écartait trop de l’euro la banque centrale intervenait, jusqu’au jour la BNS n’est plus intervenue et celui qui spéculait avec un levier de 50 ou 100 s’est retrouvé ruiné.

Le chasseur-cueilleur tout comme le spéculateur à court terme se caractérise par une mentalité grégaire, l’importance apportée au dernier changement, le biais de familiarité et de vivre au jour le jour.



Au long des millénaires l’homme a appris, plutôt que de simplement partir à la cueillette, il pouvait stoker les graines et au bon moment les semer pour récolter quelque mois plus tard plus de graines qu’il en a semées, il a perfectionné sa technique en utilisant de l’engrais ou en irriguant.

L’investisseur plus sophistiqué sait qu’il ressort de l'étude du passé, qu'une mauvaise récolte, sera suivie d'une bonne récolte et qu’à la pénurie succédera l’abondance.

C’est la loi bien connue du retour à la normale, ce que l’on ne sait pas c’est quand ce retour à la normale se fera.

La stratégie de l’investissement dans la valeur ce n’est finalement qu’une application de cette loi, acheter une action à la moitié de son prix, sous sa valeur intrinsèque et la revendre quand le marché valorisera l’action à sa juste valeur ou plus haut.

Mais là aussi nous avons les pièges de l’investissement dans la valeur, certaine entreprise feront faillite ou resteront éternellement dans les limbes.

Nous avons aussi les investisseurs qui achète cher pour revendre encore plus cher, ce n’est en rien contradictoire avec la loi du retour à la normale, car avant ce retour des années peuvent se passer.

Ce type d’investissement repose sur un autre biais psychologique, la difficulté de changer d’opinion, la résistance au changement. Quand depuis plusieurs mois une action monte, elle aura tendance à continuer à augmenter, c’est le momentum on achète parce que tout le monde achète, à nouveau le comportement grégaire.
 C’est le genre de mouvement qui finissent par provoquer des bulles, cfr. La folie des dot.com de l’an 2000 ou des entreprises pratiquement sans actif atteignait des sommets toujours plus hauts.

L’investisseur rationnel peut mixer la stratégie de l’investissement dans la valeur et dans le momentum, ainsi il aura acheté une action bon marché et qui a un bon momentum, c.àd. une action dont le retour à la normale est déjà entamé.


L’investisseur doit-être conscient de sa condition humaine, de son émotivité de son irrationalité.

Quelques biais psychologiques qui nous empêchent d'être de bons investisseurs.


  • Le déni : nié la réalité surtout quand ce sont des convictions que nous avons depuis longtemps. Quand les faits changent, nous devons changer notre opinion.
  • Le biais du propriétaire, nous accordons une plus grande valeur à une chose que l’on détient qu’à cette même chose si on devait l’acheter.
  • La pensée magique : nous agissons comme si notre pensée pouvait avoir une influence sur la réalité.
  • La surestimation : nous avons tendance à nous croire plus intelligent que l’on est réellement.
  • L’aversion aux pertes, nous réagissons plus fortement aux pertes qu’au gain. On investira plus facilement dans des obligations à haut risque que dans des actions peu risquées, car nous savons tous que les actions sont plus risquées que les obligations ou encore le fameux ‘pas vendu pas perdu’.
  • Le passé récent sera le futur récent : le pétrole restera bas tous comme l’inflation ou les taux d’intérêt, ce biais nous fait perte de vue, que la plupart des choses sont cyclique.


Nous devons admettre notre irrationalité, la connaitre et la mettre à notre service.

C’est l’irrational qui a permis à l’homme de s’adapter et de survivre, sans irrationnel comment imaginer de nouvelles choses, trouver de nouvelles solutions ...



Sites participant à l’événement inter-blog


Suivez mon  portefeuille  Européen  sur Investir-a-la-bourse.com 

samedi 14 mars 2015

Beau démarrage pour le portefeuille MCA Européen

Le portefeuille MCA Européen que je tiens sur Investir-a-la-bourse.com est parti sur les chapeaux de roue en 37 jours l'augmentation est de 22,1% contre 6,6% pour son indice de référence le STXE 600 PR soit une surperformance de 15,5%.
Une seule valeur est en négatif -0.95%, la meilleur performance d'une valeur est de 67,09%. Il ya a une belle diversification géographique avec 1 valeur Allemande, 2 Néerlandaises, 2 Belges, 3 Françaises et 4 Italiennes. Depuis la création du portefeuille , je n'ai procédé qu'a un seul mouvement.


Date STXE 600 PR MCA Européen
2/4/2015     372.10    30,000.00
2/6/2015     373.31    29,808.39
2/13/2015     377.07    30,394.28
2/20/2015     382.27    30,697.47
2/27/2015     392.21    32,319.60
3/6/2015     390.61    34,973.66
3/14/2015     396.61    36,641.65



Suite à de nombreuses demande nous avons procédé à un changement dans les tarifs, rappelons que le premier mois est gratuit.
Comme vous le savez l'offre de nos differents forfaits d'abonnement au service de modélisation pour investisseurs autonomes, compte 3 portefeuilles, un Canadien , un Américain et un Européen.

Désormais vous pouvez vous abonné soit au trois portefeuilles, ce que nous vous recommandons, mais aussi à deux ou à un portefeuille.

Une bonne diversification géographique est un des meilleurs moyen de diminuer les risques. 

Pour de plus ample informations cliquez-ici.

dimanche 22 février 2015

Doublement de valeur du portefeuille Américain

 Depuis sa création, le portefeuille a doublé en 3 ans et un mois 101,9% contre 66,7% pour le S&P500 soit un rendement annualisé de 25,2%. Ceci ne comprend pas la hausse de 16,3% du dollar.
Les seules valeurs en négatif sont celles liées au secteur des matières premières.


Renforcement

Renforcement de QLogic Corporation (QLGC) et Multi-Color Corporation (LABL), 2 valeurs avec un bon momentum.

Arbitrage

J’ai procédé à des arbitrages dans mon portefeuille américain à partir de valeurs issues du " service de Modélisation pour pour Investisseurs Autonomes (MIA)". Ces valeurs sont identifiées dans le tableau par MIAus ou MIAcad suivi d’un numéro.
"Comme vous le savez déjà, je gère le portefeuille MIA européen et je vous invite à me rejoindre sur investir à la bourse (le 1er mois est gratuit)".

  • Nevada Gold & Casinos (UWN) a été arbitré avec un profit de 13,04% contre une valeur du secteur véhicule de loisir, MIAus1.
  • Calamos Asset Management (CLMS) a été arbitré avec un profit de 3,85% contre une valeur du même secteur, l’investissement, MIAus2
  • Destination XL Group Inc (DXLG) a été arbitré avec une perte de -2,73% contre une valeur du secteur de l’habillement et du Luxe, MIAus3.

Symbol Shares Cost basis Mkt value Overall Return Name
FCX 28 1027.04 595.84 -41.98 Freeport-McMoRan Inc
MHFI 23 1041.9 2406.49 130.97 McGraw Hill Financial Inc
MTRX 90 1098.9 1680.3 52.91 Matrix Service Co
HCKT 275 1097.25 2180.75 98.75 The Hackett Group, Inc.
IPGP 20 1066 1865.6 75.01 IPG Photonics Corporation
TARO 25 1047.5 3923.75 274.58 Taro Pharmaceutical Industries Ltd.
USNA 25 1102.5 2560 132.2 USANA Health Sciences, Inc.
GTE 230 1081 600.3 -44.47 Gran Tierra Energy Inc.
MED 40 1096 1291.2 17.81 Medifast Inc
WAB 26 1060.8 2470.78 132.92 Westinghouse Air Brake Technologies Corp
MSFT 40 1080.4 1754 62.35 Microsoft Corporation
BRLI 50 1245 1716 37.83 Bio-Reference Laboratories Inc
FIBK 65 1040.65 1730.95 66.33 First Interstate Bancsystem Inc
HEOP 200 1120 1574 40.54 Heritage Oaks Bancorp
MOD 120 1104 1586.4 43.7 Modine Manufacturing Co.
LABL 55 2224 3653.1 64.26 Multi-Color Corporation
CKEC 60 1445.4 1891.2 30.84 Carmike Cinemas, Inc.
USAK 110 1518 3444.1 126.88 USA Truck, Inc.
AGX 50 1540 1650.5 7.18 Argan, Inc.
QLGC 290 2962 4219.5 42.45 QLogic Corporation
WPX 70 1799 845.6 -53 WPX Energy Inc
ERA 70 1785 1578.5 -11.57 Era Group Inc
RIGP 65 1696.5 986.7 -41.84 Transocean Partners LLC
AN 30 1440 1878.9 30.48 AutoNation, Inc.
MIAcad1 250 2115 2175 2.84
MIAcad1
TRN 90 2601 2958.3 13.74 Trinity Industries Inc
MIAus1 11 1503.7 1711.27 13.8 MIAus1
MIAus2 40 1682 2042 21.4 MIAus2
MIAus3 25 1718.25 1724.5 0.36 MIAus3



2364.18
Cash

dimanche 15 février 2015

Portefeuille 'valeur' en euro

Depuis sa création le portefeuille a eu une performance de 108,26% soit le double de son indice de référence l’Euronext100G 54,35%, soit une performance annualisée de 22,27% durant 3,65 années.

Après le QE européen, les taux d’intérêt n’ont jamais été aussi bas ce qui ne favorise ni les compagnies d’assurances ni les fonds de pension.

Les 2 compagnies d’assurances du portefeuille ont été vendues avec un bénéfice de 19,05% pour NN Group NV (NN) et de 84,31% pour Unipol Gruppo Finanziari.(UNI).

Renforcement

Les cours du baril ont probablement exploré leur plus bas et j’ai accru la position en MPI.

Le cours d’Exmar a baissé exagérément; Pacific Rubiales a décidé de réduire ses investissements et de postposer son projet d’exporter du gaz naturel à partir de la Colombie, PR réceptionnera bien la barge de liquéfaction, mais seulement au 2e trimestre et PR devra s’acquitter de la location dès la livraison.
Exmar prend part au consortium ‘Douglas Channel LNG project’ en Colombie Britanique au Canada qui exportera du gaz naturel à l’aide d’une barge de liquéfaction conçue et opérée par Exmar.
La position en Exmar a été accrue.

Le service de modélisation pour investisseurs autonomes (MIA)

Dans un précédent article je vous indiquais que je rejoignais l’équipe de  investir à la bourse pour y gérer le portefeuille Européen.
La philosophie reste semblable avec quelques différences le portefeuille sera plus concentré et axé sur le long terme, les valeurs les plus cycliques tel les matières premières sont exclue ainsi que les valeurs illiquides.

Je suis parti du portefeuille ‘value’ en euro, j’ai éliminé les valeurs ne correspondant pas à la nouvelle philosophie, ensuite j’ai procédé à un examen sévère des valeurs restantes pour ne garder que les meilleurs.

Lors de cet examen Balda AG (BAF) a été exclue et je l’ai vendue avec une légère perte de -0.30%.

Les valeurs qui sont reprises dans le portefeuille MCA Partenaires Européen sont désormais identifiées dans le tableau par MIAeur suivi d’un numéro.

J’invite tous les investisseurs à suivre mon portefeuille sur le site du "service de Modélisation pour Investisseurs Autonomes (MIA)"; afin que vous puissiez, évaluer la qualité du service offert le premier mois est gratuit.

Symbol Shares Cost basis Mkt value Gain % Name
MIAeur1 200 1034 4040 290.72 MIAeur1
CFEB 25 1025 2172.25 111.93 Compagnie d'Entreprises CFE SA
EVS 30 1173 899.7 -23.3 EVS Broadcast Equipment SA
MIAeur2 230 1021.2 2923.3 186.26 MIAeur2
SIP 20 1160 1003.8 -13.47 SIPEF NV
MIAeur3 60 1117.2 2094 87.43 MIAeur3
ALHPC 40 1108 1058.4 -4.48 Heurtey Petrochem SA
RES 18 1099.8 2272.5 106.63 Resilux NV
MIAeur4 30 1050 1380 31.43 MIAeur4
EXM 330 2671.5 2890.8 8.21 Exmar NV
MIAeur5 900 1620 1773 9.44 MIAeur5
MIAeur6 350 1925 4004 108 MIAeur6
MIAeur7 60 1707 2520 47.63 MIAeur7
MIAeur8 40 1944 1802 -7.3 MIAeur8
FLOB 25 1777.5 1874.75 5.47 Floridienne SA
MIAeur9 90 1881 2100.6 11.67 MIAeur9
SCT 1600 1840 1344 -26.96 Toyota Caetano Portugal SA
HPBK 480 1838.4 2414.4 31.33 Heliad Equity Partners GmbH & Co KGaA
DANR 110 1815 1675.3 -7.7 Danieli & C Officine Meccaniche S.p.A.
POM 99 1801.8 2530.44 40.44 Compagnie Plastic Omnium SA
RAL 50 1650 1665.5 0.94 Rallye SA
MIAeur10 39 1696.5 2104.83 24.07 MIAeur10
ARL 50 1630 1779 9.14 Aareal Bank AG
MIAeur11 35 1816.5 2116.1 16.49 MIAeur11
MPI 1130 3270.7 3683.8 12.63 MPI SA
TESB 90 1842.3 2154.6 16.95 Tessenderlo Chemie NV
MIAeur12 880 1892 1883.2 -0.47 MIAeur12



4741.8
Cash

lundi 9 février 2015

Service de modélisation pour investisseurs autonomes (MIA)


Martin Raymond, un investisseur québécois a créé sur son site un nouveau service, le service de modélisation pour investisseurs autonomes.

Un investisseur autonome est un investisseur qui est capable de prendre seul ses décisions sur base de l’analyse fondamentale.

La Méthode, c’est l’aide que nous pouvons vous donner,  pour vous-même devenir un investisseur autonome, ce qui permet de gagner pas mal de temps, de prendre un raccourci, contrairement à ceux qui comme moi se sont auto formé pendant bien des années.

Martin Raymond est également un investisseur focalisé, c.-à-d. qu’il investit que sur un nombre restreint de valeurs soigneusement choisies et pour le long terme.

Les entreprises sont choisies selon les critères de l’investissement dans la valeur, mais peuvent également être des entreprises à croissance rapide, l’idéal bien évidemment est d’acheter une action bon marché et avec une bonne croissance.

Martin gère un portefeuille Canadien depuis plus de 10 ans sur base de cette philosophie et plus récemment un portefeuille Américain.

Pour tous ceux qui ne maîtrisent pas suffisamment la langue de Shakespeare, vous trouverez des analyses d’entreprises américaines en français.

Martin m’a proposé de géré le portefeuille d’action Européen, partageant la même philosophie, j’ai bien entendu accepté et je vous propose de me retrouver sur son site investir à la bourse.

Vous pouvez dès à présent prendre un abonnement au "service de Modélisation pour Investisseurs Autonomes (MIA)", afin que vous puissiez évaluer la qualité du service offert le premier mois est gratuit

Pour plus d’information et vous inscrire à notre service MIA, cliquez ici.


Je vous attends nombreux dans cette nouvelle communauté d’investisseurs autonomes pensant que l’autonomie est la meilleure façon d’atteindre vos buts.



dimanche 25 janvier 2015

Benjamin Graham, portefeuille simplifié quantitatif

Benjamin Graham propose une approche très simplifiée qui repose sur la performance d’un portefeuille entier et non sur la sélection d’action individuelle. Elle a 3 vertus la logique, la simplicité et une excellente performance.

Ce qui est nécessaire en premier lieu une méthode d’achat pour acquérir des actions sous-évaluée; deuxièmement un portefeuille avec un nombre d’actions important et finalement une méthode pour vendre.

Avec une telle méthode Benjamin Graham pense pouvoir réaliser le double de la performance du Dow Jones soit 15%.

Graham conseil à l’investisseur, un portefeuille de 30 actions avec un PER en dessous de 10 et un ratio d’endettement de moins de 50%; il conseille de vendre une action dès qu’un gain de 50% soit atteint ou pour les actions qui ne réalisent pas une telle performance, il conseille de les vendre au bout de 2 ans.


Une étude portant sur le S&P500 pour la période 1976 à 2011 à démontrer que cette stratégie continue à surperformé avec une performance annuelle de 17.8% contre 11,05% pour le S&P500.

Durant cette période en moyenne le portefeuille contenait 21 actions et était complètement investi, en 2004 il n’en comptait que une.


Pour cette sélection, le capital minimum est de 30 millions, pour sélectionner un nombre d’actions suffisant et assez bas pour éliminer les nanocaps.

Ticker Mkt Cap € m P/E Gearing % Name
BATEN 40.7 5.05 -13.3 Batenburg Techniek NV
M3V 31.1 7.43 -48.7 Mevis Medical Solutions AG
STAL 75.9 8.68 -38.1 Installux SA
AGFB 347.4 3.03 46.1 Agfa Gevaert NV
SWA 95.2 9.53 45 Schloss Wachenheim AG
JY8 299.7 9.24 7.25 Joyou AG
VLA 231.5 9.34 -6.99 Vianini Lavori SpA
LACR 79.8 8.32 16.9 Lacroix SA
HYDRA 41.6 9.31 -0.12 Hydratec Industries NV
FP 104,532 9.4 29.4 Total SA
BELI 155.4 9.94 8.24 Le Belier SA
FNM 236.8 8.93 5.5 FNM SpA
RM 107.4 6.62 44.3 Reno De Medici SpA
GEA 99.9 7.97 -100.7 Grenobloise d'Electronique et…
ALP 59.8 4.36 -105.2 ADLPartner SA
ML2 42.5 0.83 -46.3 Ming Le Sports AG
SEFER 130.3 0.5 -14.4 Sergeferrari SA
COM 220.5 5.89 -74.1 Constructions Industrielles de…
ALMIC 62.2 8.14 15.1 Microwave Vision SA
GALA 190.8 5.93 6.88 Gala SpA
HAE 100.2 9.26 37.6 Haemato AG
PIC 516.8 8.49 -14.3 Picanol NV
ALGEV 112.8 1.67 -59 Gevelot SA
RE 4,392 6.57 11.9 Colas SA
TLX 6,731 8.87 23.1 Talanx AG
ROLA 352.4 4.79 -2.26 Rolinco NV
US 6,187 6.46 26.8 UnipolSai Assicurazioni SpA
DAN 1,570 8.61 -79 Danieli & C Officine Meccanich…
SES 201.1 9.35 15.9 Sesa SpA
HLE 4,331 9.44 15.7 Hella KGaA Hueck & Co

dimanche 18 janvier 2015

Portefeuille 'valeur' en euro - Agfa


Dernier achat.


Agfa-Gevaert (AGFB) est une société belge issue de la fusion en 1964 entre Agfa (Allemagne) et Gevaert (Belgique).

Agfa est un des leaders mondiaux de la conception, la fabrication et la commercialisation de produits et système d’imagerie.

Agfa compte 3 divisions, le CA est entre parenthèses.

  • Agfa Graphics (52%) propose des solutions de prépresse intégrées pour l’imprimerie, leader mondial de systèmes computer-To-film (de l'ordinateur au film), computer-To plate (de l'ordinateur à la plaque). Agfa Graphics se développe rapidement dans le Jet d’encre industriel son expérience en matière d’imagerie et d’émulsion lui permet de développé un ensemble d’encre de qualité. Agfa a mis au point des encres à faible migration, permettant d’imprimer directement sur des emballages alimentaires. Ces encres à faible migration sont basées sur des formulations chimiques spécifiques, conformes aux directives européennes sur l’impression d’emballage alimentaire. Il s’agit d’une première mondiale qui permettra une nouvelle croissance dans l’industrie alimentaire et pharmaceutique. 
  • Agfa HealthCare (40%) propose aux hôpitaux des systèmes de capture, de traitement et de gestion d’imagerie médicale. Agfa domine également les systèmes informatiques qui couvrent tout le secteur de la santé. 
  • Produits spécialisés (8%) une large gamme de produits film et de solutions technologiques destinées aux professionnelles autres que ceux de l’industrie graphique et médicale telles que pellicules cinématographiques, microfilms et films nécessaires aux essais non destructifs. 
Le chiffre d’affaires est bien réparti géographiquement, 40% en Europe, 35% en Amérique et 25% pour le reste du monde.

De l'argentique au numérique.

Agfa était considéré comme le Kodak européen, mais il a survécu lui, à la transition entre l’argentique et le numérique.

En 2004 Agfa regroupe ses activité photographique et produit optique dans AgfaPhoto GmbH qui fera faillite un an plus tard.

Au cours de cette période, Agfa a connu des pertes sévères, un endettement élevé, des augmentations de capital, des restructurations et a survécu à tous ces aléas.

Avenir.

Les ventes devraient revenir à la croissance durant les prochaines années. Les dépenses sont maîtrisées, les charges de pension en Allemagne sont en diminution (mortalité), la dette est en diminution et n’a plus rien d’excessif, et les pertes cumulées issues du passé constituent un bel avoir fiscal.

Pour une baisse de 10% de l’EUR/USD, Agfa augmente son bénéfice de 5 millions. Agfa bénéficie aussi de la baisse du prix de l’argent, mais d’année en année sa sensibilité au prix de l’argent baisse

Ratios.

Agfa à un F-score de Piotroski de 9, un PE de 4.05, un PB de 0.95, PFCF de 3.79, un EV/EBITDA de 2.57 pour un ROE de 22.6. Le taux net d’endettement est de 46%

Ces ratios sont typiques d’une valeur en retournement, le marché n’a pas encore reconnu qu’Agfa est à nouveau une société d’avenir.



Ventes.

Darmatex (aldar) sort du portefeuille avec une perte de 15,05%.

Nouvelles du portefeuille.

Une bonne partie des valeurs reprises dans le portefeuille bénéfice de la baisse de l’euro et/ou de la baisse du prix du baril de pétrole.

Les chiffres de ventes aux États-Unis de Fiat-Chrysler ont été excellents, la chute des prix à la pompe entraine un regain de ventes des grosses Américaines, pick-up et 4X4. Les usines américaines ne peuvent plus répondre à la demande, les Jeep Renegade et Fiat 500X sont produites dans le sud de l’Italie, ce qui se traduit par l’engagement de 1500 travailleurs.

Selon différents analystes Ferrari qui sera cette année introduite en bourse devrait être valorisée entre 5 et 10 milliards.


Depuis sa création il y a 3 ans et demi le portefeuille a eu une performance de 88,87% soit plus du double de l’indice Euronext 100G 42,53% ou encore une croissance annualisée de 16,2%.

Symbol Shares Cost basis Mkt value Gain % Name
BESI 200 1034 3520 240.43 BE Semiconductor Industries NV
CFEB 25 1025 2129 107.71 Compagnie d'Entreprises CFE SA
EVS 30 1173 833.7 -28.93 EVS Broadcast Equipment SA
FCA 230 1021.2 2412.7 136.26 FIAT CHRYSLER AUTOMOBILES
SIP 20 1160 997.6 -14 SIPEF NV
PIC 60 1117.2 1652.4 47.91 Picanol NV
ALHPC 40 1108 968.8 -12.56 Heurtey Petrochem SA
RES 18 1099.8 2038.5 85.35 Resilux NV
UNI 400 1020 1616 58.43 Unipol Gruppo Finanziario SpA
SLT 30 1050 1311.6 24.91 Schaltbau Holding AG
EXM 130 1111.5 1163.5 4.68 Exmar NV
IRC 900 1620 1584 -2.22 IRCE S.p.A.
LD 350 1925 3237.5 68.18 La Doria SpA
HOLCO 60 1707 2205 29.17 Holland Colours NV
ENG 40 1944 1530 -21.3 Engineering-Ingegneria Informatica SpA
FLOB 25 1777.5 1875.25 5.5 Floridienne SA
BAF 500 1650 1595 -3.33 Balda AG
NN 90 1890 2116.8 12 NN Group NV
LIN 90 1881 2068.2 9.95 Linedata Services SA
SCT 1600 1840 1600 -13.04 Toyota Caetano Portugal SA
HPBK 480 1838.4 2136 16.19 Heliad Equity Partners GmbH & Co KGaA
DANR 110 1815 1471.8 -18.91 Danieli & C Officine Meccaniche S.p.A.
POM 99 1801.8 2373.03 31.7 Compagnie Plastic Omnium SA
RAL 50 1650 1435.5 -13 Rallye SA
GTT 39 1696.5 1885.65 11.15 Gaztransport & Technigaz SA
ARL 50 1630 1688 3.56 Aareal Bank AG
SAF 35 1816.5 1932 6.36 Safran SA
MPI 630 1820.7 1896.3 4.15 MPI SA
TESB 90 1842.3 1889.1 2.54 Tessenderlo Chemie NV
AGFB 880 1892 1900.8 0.47 Agfa-Gevaert NV



1976.8
Cash
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...