Rechercher dans ce blog

dimanche 19 mai 2019

Iktinos Hellas, ne laisse pas votre portefeuille de marbre

Iktinos Hellas (ATH:IKTIN), cotée à la bourse d'Athènes depuis 2000, a été fondée en 1974 par l'architecte Evaggelos Chaidas.
L'entreprise est intégrée verticalement, son activité principale consiste à extraire des blocs de marbre, à les couper, les traiter et à les utiliser dans l'architecture et la sculpture, principalement à l'exportation.
Iktinos Hellas exploite quatre carrières au nord de la Grèce. Il transforme et exporte les marbres les plus célèbres et de la plus haute qualité, Thassos, Volakas, Nestos et le marbre unique "Golden Spider" du massif de Pangée, qui a été enregistré comme marque.

Marbre:
Le terme marbre est dérivé du grec marmaros, "pierre resplendissante".
Le marbre est une roche métamorphique dérivée du calcaire et constituée principalement de cristaux de calcite.


L'offre de marbre blanc de haute qualité constante est limitée à quelques carrières italiennes et grecques, le nombre restreint de producteurs engendre une situation quasi monopolistique.

L’augmentation des ventes est due à la demande croissante de marbre de qualité
(Dolomitika - Volakas) à l’étranger et au fait que le marché favorise les entreprises grecques vis-à-vis de ses concurrents.

Les marbres italiens de Carrare ont réduit leur production et donc leurs prix ont augmenté et valent  de trois ou quatre fois plus que leur équivalent grec. Ceci a favorisé les ventes de marbres grecs à l'international, notamment des marbres de qualité telle que le White Purple ou le Golden Spider, produit monopolistique d'Iktinos.

Il en découle que la société et toute l'industrie du marbre ont procédé à des augmentations significatives des ventes en volume et en valeur.

Résultats 2018


  • En 2018, les ventes ont atteint 60 450 595€ contre 51 725 757€ un an plus tôt soit une augmentation de +16,87% grâce à la demande mondiale croissante de marbre de qualité. Les exportations d'Iktinos représentent 95,40% du chiffre d’affaires de l’année et 95,15% en 2017, les exportations sont maintenant stabilisées à plus ou moins de 95% du chiffre d'affaires. L’orientation à l'export de la société contribue de manière significative à l’amélioration de la liquidité de la société étant donné que la plupart des ventes sont effectuées sur  base de paiement anticipé.
  • La marge brute est de 32 275 351 contre 28 184 675 en hausse de +14,51%
  • L'EBITDA de 23 567 725 contre 20 284 508 en 2017 est en augmentation de +16,19%.
  • Le bénéfice avant taxes est de 22 210 118€ contre 14 602 263€ soit +52,10%
  • Le bénéfice après taxes de 16 617 904€ contre 9 015 739 soit +84,32%
  • L'endettement net a augmenté à 33 703 778 contre 17 376 996 un an plus tôt, ceci résulte de l'acquisition de Latirus Enterprises Ltd pour 14 millions d'euros.
  • Iktinos a un programme de rachat d'action de maximum 10% du nombre d'action totale et possède actuellement 122 479 actions soit 0,425% du capital. Le prix maximum d'acquisition est de 12€ et de 2€ minimum.

Chiffres et ratios


  • Sur les 5 dernières années, le chiffre d'affaires a progressé en moyenne de 11,9%, le bénéfice opérationnel de 22,2% et les bénéfices de 33,3%.
  • Le PER est de 8,51, le P/FCF de 10,43 et l'EV/EBITDA de 7,6.
  • Le ROA est de 16,3, le ROCE de 25,1 et le ROE de 40,2.
  • L'endettement net reste raisonnable avec 87,2%, le ratio courant est de 0,97.
  • Le dividende par action est de 0,22€, le rendement est de 4,42%.
Ces chiffres nous indiquent qu'Iktinos est une valeur de croissance, valorisée raisonnablement et financièrement saine.


Iktinos exportateur à l'international de produits haut de gamme peut pâtir de la guerre économique de Trump.

L'achat d'actions grecques peut sembler risqué, mais ici répétons le, 95% des ventes sont réalisée à l'exportation, il n'y a donc pas de dépendance au marché grec.
Le marbre blanc de haute qualité joui d'une importante demande à l'international  et et d'une situation quasi monopolistique gage de marge importante.


samedi 11 mai 2019

Euronav

Euronav (EURN) sis à Anvers est le plus grand exploitant indépendant de pétroliers.
EURN est coté à Bruxelles et à New York, les deux places financières sont considérées comme principales.

La famille Saverys qui a plus de 100 ans d'expérience dans le transport maritime est le principal actionnaire d'EURN.

Histoire

  • Euronav est issu de la  European Navigation Company Ltd reprise par la Compagnie Nationale de Navigation (CNN) filiale du groupe Worms.
  • En 1995 la joint venture Euronav est créée entre CNN et  la Compagnie Maritime Belge (CMB) et reprend les actifs de la European Navigation Company 
  • En 1997 CMB, fondée en 1895,  reprend CNN et Euronav devient la division pétrolière de CMB.
  • Euronav est côté en bourse depuis le 1er décembre 2004, les actionnaires de CMB reçoivent des actions Euronav
  • En janvier 2014 EURN acquiert 15 VLCC auprès de Maersk Tankers.
  • En janvier 2015 Euronav est côtée à la bourse de New York
  •  En juin 2018, Euronav absorbe l'américain Gener8 Maritime. Les actionnaires de Gener8 reçoivent 0,7272 action Euronav par action, soit 28% d'Euronav. Euronav devient la plus grande compagnie maritime indépendante de transport de pétrole brut du monde. 

Depuis sa fusion avec Gener8, réalisée à un excellent moment, été 2018, Euronav est devenu le plus important exploitant mondial indépendant de pétroliers, sa part de marché est de 6%, 75% de sa flotte est constitué de 43 VLCC, en outre il possède aussi 25 Suezmax.

Euronav grâce à son expérience et à la solidité de son bilan, a consolidé le marché, alors que nombre de ses concurrents se sont retrouvés en difficulté financière. Euronav  peut se permettre de mener une stratégie opportuniste de vente et d'achat de pétroliers.

Les tarifs du fret font du yo-yo, mais, les prix des bateaux ont progressé de plus de 10%, ce qui traduit l'optimisme des armateurs.

Après des années difficile, Euronav a renoué avec les bénéfices grâce à l'augmentation des prix du fret, à la hausse des exportations des États-Unis et de l'importation par la Chine. Les tarifs de transports restent sous pression, livraison importante de bateaux neufs et maintenances de raffinerie plus longue qu’à l'accoutumée.

Pour le 2e semestre et les 2 années suivantes, une nette amélioration est attendue.

En 2019 la croissance devrait être de 1,4 million de barils par jour ce qui nécessite une quarantaine de VLCC supplémentaire par an.

Après que l'OPEP a décidé de réduire sa production de 1,2 million de barils jour, la Chine se tourne de plus en plus vers d'autres fournisseurs comme les USA ce qui implique des distances de transport nettement plus longues et donc une hausse de la demande de bateaux équivalente à 20 VLCC . Actuellement et encore plus dans le futur, au fur et à mesure que les USA accroîtront leurs exportations, en hausse de 30% en un an et qui  vont doubler voir triplé d'ici 2022. Ce phénomène est encore amplifié par l'embargo sur l'Iran, qui possède 38 bateaux, dont la moitié est déjà utilisé pour le stockage, seront totalement hors jeux.

De nouvelles normes antipollution (IMO 2020: teneur en souffre réduite à 0,5% contre 3,5% actuellement) entrerons en vigueur au 1er janvier 2020. Les armateurs auront 2 choix soit utilisé un nouveau carburant plus cher, ce que privilège Euronav avec sa flotte récente, soit procéder à des adaptations techniques (laveurs).  Ce qui pèsera inévitablement sur l'offre de bateaux durant le second semestre 2019 et le 1er semestre 2020, en moyenne 20 VLCC seront hors marché, sans compté les bateaux immobilisés par les spéculateurs pour stocker du carburant à basse émission en souffre.

Euronav a une flotte relativement jeune et peut compensé le surcoût du carburant marin à faible teneur en souffre (LFSO) de 200 à 250$ la tonne par une plus faible consommation. En n'équipant pas ses tankers avec des épurateurs, coût entre 300 et 375 millions $ par bateau, Euronav évite un investissement majeur, n'immobilise pas sa flotte pendant 4 à 6 semaines et profite ainsi pleinement des besoins accrus de transports.

Notons que certains ports ont déjà décidé d'exclure les navires équipés de laveurs, le souffre au lieu d'être rejeté dans l'air est rejeté dans l'eau.

Le marché devrait être capable d'absorber les livraisons prévues d'environ 75  nouveaux VLCC en 2019, par la suite les livraisons baisse nettement, 41 en 2020 et 11 en 2021. L'offre deviendra insuffisante face à la demande, ce qui fera grimper les tarifs du fret et le bénéfice d'Euronav.

Selon le PDG d'Euronav, "Chaque hausse des taux de fret pour les VLCC et les pétroliers Suezmax de 5 000 dollars augmente notre bénéfice brut d'exploitation (EBITDA) de 112 millions de dollars."

Le cours, actuellement, reste inférieur à la valeur comptable de l'ordre de 9,2€, il devrait plus que la dépasser dans les prochains trimestres.

Depuis le début du programme de rachat d'action en décembre dernier, Euronav a racheté 20 millions de titres.

La hausse des tarifs du fret permettra à Euronav de générer des cash-flows en hausse, les dettes seront rapidement réduites et les dividendes augmenteront.

Les perspectives pour le transport maritime de transport seront dynamisées par l'insuffisance d'offre.

mardi 9 avril 2019

Ecoslops fait rimer pétrole et écologie

Ecoslops, cotée depuis le 20 février 2015 à Paris, sur Euronext Growth (ALESA ),  transforme et valorise les slops, résidus pétroliers maritimes, en carburant marin.

La cleantech Ecoslops fait entrer le pétrole dans l'économie circulaire (durable), sa technologie innovante permet de produire du carburant et du bitume léger à partir de résidus de pétrole.

Avant les slops n'étaient pas valorisés, ils étaient incinérés ce qui est polluant et parfois  était  illégalement rejeté à la mer (dégazage). Maintenant Ecoslops rémunère les acteurs maritimes pour traiter leurs slops.

Pourquoi dégazer en mer si on peut gagner de l’argent avec les résidus ?

2018

En 2018 Ecoslops a généré un chiffre d'affaire de 7,5 M€ contre 6,1 l'année précédente soit une progression de 23% et une production de 23000T, cette nette hausse est à rapporter à 9 mois d'activité contre 12 en 2017. L'usine de Sines a été modifiée au 1er trimestre pour pouvoir traiter des résidus à bas point d'éclair, ce qui représente un décalage de 6000T et 2M de CA. Sans cet arrêt planifié, l'usine de Sines aurait produit plus de 25000T pour un CA de plus de 9M€.

Sur les 5 dernières années, le chiffre d'affaires a crû annuellement de plus de 85%.

L'EBITDA du groupe est stable à 379k€ contre -354 en 2017.

La perte s'élève à -1,5M€ contre -1,35 l'année précédente.

Les capitaux propres du groupe de 22,4 M€ se sont nettement renforcés grâce à la conversion de l'avance remboursable de 2,3M€ en subvention non remboursable.

À fin 2018 le groupe dispose d'une trésorerie de 8M€ et d'un endettement nul.

2019 et perspectives

Au début de cette le bilan d'Ecoslops se voit nettement conforté la BEI lui accorde un prêt à long terme de 18M€.

Total entre au capital d'Ecoslops Provence à hauteur de 25%.

En 2019 l'usine de Sines devrait produire 25000t contre 19000 en 2018.

L'usine de Marseille devrait démarrer en fin d'année.

La future usine d'Anvers devrait démarrer à fin 2020.

Le projet de Port-Saïd devrait prochainement obtenir les autorisations nécessaires.

La mise au point du mini P2R, destiné aux ports de taille moyenne, se poursuit, un partenaire devrait être identifié pour mettre en place un prototype.

À terme le périmètre des 3 usines (Sines 30 000t, Marseille 30 000t, Anvers 60 000t) représente une capacité de production de 120 000T et un CA de 40M€ et 10M€ d'EBITDA.

Des négociations sont en cours avec diverse autorité portuaire et acteurs du secteur maritime dans différentes parties du monde.

Le bilan est solide grâce aux nombreux financements que le groupe a reçus pour financer ses investissements, le groupe sera également favorisé par un prix du pétrole élevé au-dessus des 60/70$.

Ecoslops offre une solution, à la fois économiquement rentable et écologique, au traitement des résidus pétrolier marin.

samedi 6 avril 2019

Timing du Momentum


Le mémoire de Pierre Veri, défendu à l'UCL en 2015, intitulé  "Le Timing du Momentum à l'International" a non seulement le grand avantage d'être en français, mais est aussi un excellent résumé de l'état des recherches académiques et il apporte, en étudiant plus particulièrement le timing, une méthode permettant d'accroitre le rendement d'une stratégie momentum.

Le momentum exploite l'anomalie de marché qui fonctionne le mieux, elle génère un rendement supérieur aux indices et peut facilement être implémenté.

Le momentum

Les investisseurs ont tendance à suivre le marché et on constate que les valeurs qui ont surperformés pendant une période de 6 mois, 1 an ont tendance à continuer leur surperformance et inversement pour les valeurs baissières.

Sur des périodes plus courtes, il est difficile de distinguer une tendance du bruit de fond. Sur des périodes plus longues, la tendance est moindre et  s'éteint après 3 ans.

Comme la finance comportementale nous l’apprend, les gens mettent du temps à assimilé de nouvelles choses, mais également à changer d’avis. C’est également une illustration de notre comportement grégaire.


Dans son mémoire Veri distingue 2 périodes, la période de formation et la période de détention.

Il utilise dans son mémoire le momentum à 12 mois pour une période de détention de 12 mois.
La période de détention se situe dans le futur, les 12 prochains mois, c'est donc l'investisseur qui devra estimer si le marché sera haussier ou baissier.

Il conclut que la stratégie momentum est efficace si le marché est haussier lors de la période de formation et le rendement sera encore supérieur si durant la période de détention le marché est haussier.

Quand le marché est orienté à la baisse, une stratégie momentum baisse encore plus que le marché.

En d'autres termes, évitez d'utiliser une stratégie momentum quand le marché est orienté à la baisse.



En raison du Brexit, de la guerre économique de Trump, des élections européennes, du populisme ...., il est difficile d'estimer la direction que prendra le marché. Il serait illusoire de penser que l'année entière sera à l'image de ce début d'année ni même que la performance actuelle sera en fin d'année intacte.

Mon sentiment actuel est plutôt neutre positif pour cette année et plus positif pour l'année qui suit ... pas de réélection de Trump.

Européennes avec un bon momentum 6 mois et 1 an

Ticker Name Mkt Cap RS 1y RS 6m
FM Fiera Milano SpA 399.6 154.2 49
GTT Gaztransport et Technigaz SA 3,274 68.6 27.6
ACE Acea SpA 3,443 14 21
DLG Dialog Semiconductor 2,550 56.6 58.1
NTG Nabaltec AG 276.3 25.1 21.9
BAR Barco NV 1,783 34.1 21.2
TNXT Tinexta SpA 491.4 61.1 53.2
MONT Montea Comm VA 1,142 65.4 29.3
ACCEL Accell NV 647.6 38.9 42.2
FKR Falck Renewables SpA 996.6 60.9 75.8
STAGR Stallergenes Greer 724.4 27.7 20.3
IVU IVU Traffic Technologies AG 134 56.1 30.4
SRG Snam SpA 15,072 16.6 20.5
OBS ORBIS AG 59.3 27.9 27.2
IBE Iberdrola SA 51,629 34.2 22.7
NOS NOS SGPS SA 3,068 18.7 12.7
TEXF Texaf SA 118.4 13 13.2
COLR Etablissementen Franz Colruyt… 8,532 38.7 30.2
ADV ADVA Optical Networking SE 478.3 85.1 39.2
BET Be Think Solve Execute SpA 141.2 14.9 15.1
DSM Koninklijke DSM NV 17,793 19.4 10.8
UNI Unipol Gruppo SpA 3,309 10.1 16
PFV Pfeiffer Vacuum Technology AG 1,470 14.4 14.3
SW Sodexo SA 14,813 23.6 11.5
ANA Acciona SA 5,648 54.4 29.7
JEN Jenoptik AG 2,000 19.9 15.1
REC Recordati Industria Chimica e… 7,361 16.4 15.9
OBEL Orange Belgium SA 1,188 22 35.6
CDI Christian Dior SE 78,146 26.2 19.2
NPI Notorious Pictures SpA 69.2 155.2 11.5
RAT Ratti SpA 109.4 54.9 28.3
ASY Assystem SA 517.5 19.8 17.3
ARG Argan SA 916.9 34.3 13.6
TLG TLG Immobilien AG 2,814 17.6 17.7
GSJ Grupo Empresarial San Jose SA 437 78.7 24.7

samedi 30 mars 2019

Nouvelles du portefeuille

Excellent premier trimestre, le portefeuille augmente de +20,3% soit une surperformance de +12,3% par rapport à son indice de référence +8,0%.


Années Portefeuille en euro Indice de Référence EURO STOXX Net Return  Différence
2015
21.6%
1.1%
20.5%
2016
28.8%
3.6%
25.2%
2017
38.7%
12.6%
26.1%
2018
-19.2%
-13.0%
-6.2%
2019
20.3%
8.0%
12.3%
%cumulatif
90.5%
79.4%
11.1%
%annualisé (4.15) ans
16.8%
3.5%
13.3%


  • Encaissement du dividende de BB Biotech
BB Biotech a comme politique d'offrir un rendement annuel pour l'actionnaire de 10%, 5% de dividende et 5% sous forme de rachat d'action.
Le secteur de la biotechnologie connait un regain d'intérêt, les opérations de rachat se multiplient.


  • Nouveau renforcement d'Euronav

L'équilibre entre l'offre et la demande est proche. En cette première partie de l'année, le nombre de nouveau pétrolier excède encore ceux qui sont retirés de la flotte, d'ici la fin d'année cette tendance s'inversera et le nombre de retraits excédera les nouveaux pétroliers. De plus les besoins de transport s'accroissent, pétrole de schiste et routes plus longues US/Asie.
Au 1er janvier 2020, des normes plus sévères en matière de pollution entrent en vigueur, ce qui favorise un armateur ayant comme Euronav une flotte jeune.




Dernières transactions


Portefeuille en euros




dimanche 3 février 2019

Nouvelles du portefeuille - Ventes italiennes

Excellent mois de janvier le portefeuille augmente de  +10% soit une surperformance de +6,9% par rapport à  son indice de référence +3,1%.

Années Portefeuille en euro Indice de Référence EURO STOXX Net Return  Différence
2015 21.6% 1.1% 20.5%
2016 28.8% 3.6% 25.2%
2017 38.7% 12.6% 26.1%
2018 -19.2% -13.0% -6.2%
2019 10.0% 3.1% 6.9%
%cumulatif 72.2% 46.0% 26.2%
%annualisé (4) ans 14.6% 9.9% 4.6%

L'augmentation est bien plus forte que le traditionnel "effet janvier", il y a aussi un effet de rattrapage après une fin d'année désastreuse.

Selon un adage boursier,  le mois de janvier est signe avant-coureur de l'année à venir . Quand à cette affirmation, je serai plus prudent, l'année s'annonce houleuse, Brexit, guerre économique de Trump, élections européennes, populisme ...

Ventes italiennes.

J'ai décidé un peu tardivement de vendre mes positions italiennes  Servizi Italia SpA, Indel B SpA et La Doria SpA à l'exception de Ferrari.

Il n'y a rien à attendre d'un gouvernement populiste,L'Italie est entrée en récession. Salvini gagnera les Européennes et convoquera de nouvelles élections pour conforter son pouvoir.

Le portefeuille dispose à nouveau de liquidité.

Achats.


  • Renforcement d'Euronav: L'entrée en vigueur, au 1er janvier 2020, de nouvelles normes anti-pollution seront à l'avantage d'Euronav qui a une flotte jeune et la demande excèdera l'offre.
  • Renforcement de BB Biotech: Le secteur de la biotechnologie connait un regain d'intérêt, les opérations de rachat se multiplient.


Dernières transactions


Portefeuille en euros




dimanche 6 janvier 2019

Dividende et précompte mobilier

Le précompte mobilier ou retenue à la source impacte les revenus issus d'un dividende d’action.

 Si le dividende est issus d'un autre pays que le pays de résidence, vous serez soumis à un double précompte, le montant brut de votre dividende sera d'abord amputé du précompte étranger et ensuite du précompte de votre pays de résidence.
Entre de nombreux pays, il existe des conventions pour éviter la double imposition, ce qui généralement permet de réduire l'impôt étranger à 15%, toutefois ceci n'est généralement pas automatique et parfois pour obtenir cette réduction, votre intermédiaire financier demandera des frais.

Vous devez tenir compte de l’impact fiscal sur votre revenu et ne considérer que le revenu net d’impôts surtout pour les stratégies basées sur la distribution de dividendes.

Fiscalité des dividendes étrangers (1/1/2019)
Allemagne 26.375% Afrique du Sud 15.000%
Angleterre 0.0-10.%*** Australie 30.000%
Autriche 25.000% Canada 25.000%
Belgique 30.000% Etats-Unis 30%-15%*
Danemark 27.000%
Espagne 19.000% Japon 15.320%
Finlande 30.000% Israël 4 - 30%
France 12.8%-30%
Grèce 10.000%
Irlande 20.000%
Italie 26.000%
Liechtenstein 4.000%
Luxembourg 15.000%
Norvège 15.000%
Pays-Bas 15.000%**
Portugal 35%-28%*
Suède 30.000%
Suisse 35.000%
*convention de double imposition. ** Exonération du précompte en cas de paiement en actions *** Dividende net, le précompte est prélevé préalablement par l'entreprise
  • Aux Pays-Bas si vous optez pour le paiement du dividende en action, vous êtes exonéré du précompte, la plupart des entreprises versant un dividende aux Pays-Bas offrent cette possibilité. Le projet de suppression du précompte n'est plus d'actualité en ce moment.
  • En France pour les non-résidents le précompte est réduit à 12,8%, les non-résidents ne sont plus redevable  des prélèvements sociaux de 17,2%
  • En Grande-Bretagne le dividende est net, en réalité l'entreprise a préalablement prélevé un précompte de 10%.
Méfiez-vous des valeurs offrant un dividende élevé, souvent il est élevé pas parce que le dividende a augmenté, mais, car le cours à (fortement) baissé.

 Critères:

  • Dividende inférieur ou égal à 11%,
  • Valorisation faible, génération de trésorerie libre élevée.
  • Une bonne qualité avec un F-score de Piotroski supérieur ou égal à 7
  • Pour éliminer les valeurs  avec une comptabilité présentant des risques, j’utilise le Z-score d’Altman et le M-Score de Beneish.
Par Patrick VB


Ticker Name Mkt Cap € m Yield % P/FCF Piotroski F-Score Altman Z Score  Beneish M Score
SMTPC Societe Marseillaise du Tunnel… 102.9 10.8 4.48 9 11.1 -2.84
PHSC PHSC 1.83 8.89 6.96 7 4.3 -2.86
ALP ADL Partner SA 52.2 7.6 5.28 7 3.26 -3.59
ECA Uhy Eca SA 0.64 7.55 5.26 8 3.78 -2.44
BTX Forbuild SA 5.15 7.27 4.77 9 6.67 -3.07
LNC Les Nouveaux Constructeurs SA 558.2 7.18 5.99 8 5.75 -2.84
WAX Przedsiebiorstwo Produkcyjno H… 3.79 7.11 7.58 7 6.08 -3.95
KID Kid ASA 147.4 6.96 8.68 8 3.87 -2.54
TPFG Property Franchise 32.2 6.93 6.98 8 8.55 -3.41
PLOTINUS Plotinus Vagyonkezelo Nyrt 6.7 6.87 2.27 7 13.3 -2.43
EUK3 Eurokai GmbH & Co KGaA 417.5 6.45 6.23 7 5.22 -2.62
SNP OMV Petrom SA 3,807 6.39 5.98 9 4.56 -2.5
EDI ED Invest SA 5.6 5.67 0.86 9 5.92 -4.49
BHP BHP 98,473 5.6 8.9 8 5.78 -3.61
RTL RTL SA 7,193 5.44 8.48 8 3.64 -2.24
BCM Betacom SA 6.64 5.32 6.59 9 3.86 -3.31
STCM Steppe Cement 49.8 5.22 4.32 8 5.11 -2.81
FSG Fabryki Sprzetu i Narzedzi Gor… 11.7 4.97 6.64 7 3.83 -2.24
1COV Covestro AG 7,660 4.85 3.91 9 6.74 -2.37
MDN Medion AG 661.3 4.66 7.25 8 7.31 -2.56
OCN Ocean Wilsons Holdings 472.3 4.6 6.73 7 4.86 -2.94
NTEK B Novotek AB 30.1 4.3 8.49 9 6.73 -3.27
ITE Itesoft SA 22.1 4.29 3.28 8 3.54 -3.45
BOL Boliden AB 5,182 4.25 8.37 9 4.72 -3.01
SOLI Solid State 28.8 3.99 6.35 8 8.62 -2.55
ERA Eramet SA 1,546 3.94 4.83 8 3.87 -2.76
PSB PSB Industries SA 117 3.89 6.03 7 4.5 -2.83
JLT JLT Mobile Computers AB (publ) 10.9 3.84 6.44 7 8.94 -2.83
KARE Karelia TobaccoSA 695.5 3.65 8.97 7 14.9 -3.9
VCT Vicat SA 1,851 3.59 7.96 7 3.69 -2.53
SPR Springfield Properties 111 3.56 8.37 7 7.35 -11.1
GDWN Goodwin 189.1 3.52 7.79 8 5.82 -3.01
BOOT Henry Boot 352.7 3.51 7.69 7 7 -2.26
ALTR Altri SGPS SA 1,276 3.47 6.61 8 4.26 -2.77
FRS Foris AG 13.6 3.47 9.02 9 13.8 -2.56
CAPD Capital Drilling 59.5 3.41 6.85 8 6.59 -3.31
VTY Vetrya SpA 31.5 3.35 1.37 7 3.32 -4.64
ALTXC Txcom SA 6.01 3.28 3.12 8 6.91 -2.89
OLG Verallia Deutschland AG 530 3.22 7.49 8 4.73 -3.14
SSAB A SSAB AB 3,134 3.21 5.93 9 3.33 -2.45
ESON Estoril Sol SGPS SA 155.8 3.17 3.63 8 4.25 -4.08
COIC Concentric AB 461 3.1 8.85 7 7.09 -3.7

mardi 1 janvier 2019

Bilan 2018 du portefeuille en euro

Bilan négatif pour cette année, les bourses ont été minées par les tweets intempestifs de Trump.

Les bourses finissent l'année avec un bilan négatif alors que les profits sont en hausse, ce qui veut dire que les bourses sont moins chères qu'il y a un an et qu'elles ont donc un meilleur potentiel à l'entame de cette nouvelle année.

Le portefeuille fini l'année avec une contre-performance -19%. Les petites et moyennes entreprises ont d’avantages soufferts que les grandes. L'Europe exportatrice a particulièrement souffert de la guerre économique de Trump du Brexit et de l'arrivée au pouvoir des populistes en Italie.

Ma plus grande erreur cette année est de ne pas avoir liquidé mes positions italiennes après la victoire des populistes, j'y ai pensé, mais je n'ai pas agi,  par excès d'optimisme.


Années Portefeuille en euro Indice de Référence EURO STOXX Net Return  Différence
2015 21.6% 1.1% 20.5%
2016 28.8% 3.6% 25.2%
2017 38.7% 12.6% 26.1%
2018 -19.2% -13.0% -6.2%
%cumulatif 54.3% 11.8% 42.5%
%annualisé (3.91) ans 11.7% 2.9% 8.8%

Malgré la contre-performance de cette année, la progression annualisée du portefeuille est de 11,7% soit une sur-performance de 8,8% par rapport à son indice de référence.

Avec un PER de 12,9 pour une croissance du bénéfice par action de 12,9%, le portefeuille affiche un PEG modéré 1.

Portefeuille au 31/12/2018

TitresDate entréeSymbole boursierNbreCoursPrix achat Rdt % ValPond.
Euronav23/07/18EPA:EURN 470 6,226,77-8,08%2923,403,29%
Altri SGPS SA29/05/18EPA:ALTR 185 5,806,99-17,02%1073,001,21%
Indel b19/12/17BIT:INDB 90 23,9031,99-25,29%2151,002,42%
Microwave Vision16/10/17EPA:ALMIC 330 9,069,75-7,08%2989,803,36%
Abbey Plc03/10/17DOY.IR 100 15,9014,549,35%1590,001,79%
Cegedim30/05/17EPA:CGM 70 19,7530,40-35,03%1382,501,55%
Neways Electronics International21/02/17EPA:NEWAY 100 10,1010,070,30%1010,001,14%
Anheuser-Busch InBev02/12/16EPA:ABI 128 57,7080,67-28,48%7385,608,30%
Ingenico SA05/09/16EPA:ING 50 49,5478,11-36,58%2477,002,78%
Figeac Aéro22/08/16EPA:FGA 240 11,0018,79-41,46%2640,002,97%
Ferrari04/01/16BIT:RACE 63 86,7842,37104,84%5467,146,15%
Servizi Italia SpA07/08/15BIT:SRI 780 3,124,49-30,51%2433,602,74%
NN Group01/06/15EPA:NN 186 34,8022,8652,24%6472,807,28%
BB Biotech13/04/15ETR:BBZA 75 52,0056,30-7,64%3900,004,38%
BE Semiconductor Industries NV04/02/15EPA:BESI 400 18,489,3897,01%7392,008,31%
Picanol NV04/02/15EPA:PIC 82 68,8035,7692,39%5641,606,34%
Safran SA04/02/15EPA:SAF 15 105,4059,4377,35%1581,001,78%
La Doria SpA04/02/15BIT:LD 440 7,9210,82-26,80%3484,803,92%
Holland Colours NV04/02/15EPA:HOLCO 60 78,2037,55108,26%4692,005,27%
Gaztransport & Technigaz...04/02/15EPA:GTT 185 67,1538,1975,82%12422,7513,96%
Agfa-Gevaert NV04/02/15EPA:AGFB 2 950 3,332,8715,98%9823,5011,04%
Liquidités25,840,03%
Valeur marchande du portefeuilleau31Déc201888959,33100,00%


Valeurs

  • Agfa-Gevaert NV est toujours sous-valorisé et IT HealtCare sera placé dans une structure juridique autonome.
  • GTT occupe pratiquement une position de monopole et les nouvelles commandes sont reparties à la hausse.
  • Euronav premier exploitant indépendant de pétrolier, avec sa flotte jeune et bien gérée, profitera de l'entrée en vigueur des nouvelles normes visant à réduire la pollution qui entre en vigueur le 1er janvier 2020. 
  • Altri producteur de pulpe de papier bénéficie de la pénurie de pulpe et de la hausse des prix qui en résulte.
  • Holland Colours NV champion caché poursuit sa croissance.
Le secteur aéronautique connait une croissance durable importante
  • Safran bien positionné fait mieux que ses pairs Airbus, Boeing et Rolls-Royce.
  • Figeac Aéro équipementier aéronautique, bénéficie d'une croissance supérieure à celles de ses concurrents.

  • Picanol, leader des machines à tisser profite du retour à la croissance et à comme PDG Luc Tack un gestionnaire hors pair.
  • Ferrari dirigé par Sergio Marchionne, accélère sa croissance et bénéficie de la puissance de sa marque ce qui lui permet d'avoir une valorisation proche de celle du secteur du luxe.
  • BE Semiconductor et Neways Electronics International sont bien placés pour profiter de la baisse de taille des semi-conducteurs et de la croissance du secteur.
  • BB Biotech reprendra le chemin de la croissance après les polémiques sur le prix des médicaments, la FDA devrait approuvé en plus grand nombre des candidats médicament en phase clinique, mais aussi délivrée de nouvelles autorisations de ventes.
  • NN Group, assureur issu d'ING, reste peu valorisé et bénéficiera de l'augmentation des taux d'intérêt.
L'arrivée d'un gouvernement populiste en Italie à détérioré la santé financière Italienne.
  • La Doria, après 2 mauvaises années, le prix de la tomate à repris le chemin de la hausse, LD poursuit sa montée en gamme, la baisse de la livre sterling n' a pas pu être entièrement compensé par une augmentation des prix.
  • Servizi Italia SpA située dans un secteur en croissance poursuit sa revalorisation grâce au PIR.
  • Indel B spécialiste du frigo, notamment pour poids lourd, occupe un secteur de niche  en croissance ou il est en duopole avec une entreprise suédoise, bénéficie de forte barrière à l'entrée.

  • Ingenico SA spécialiser dans le paiement électronique.
  • Anheuser-Busch InBev le numéro 1 de la bière supérieurement géré accentue ses synergies après son rachat de SAB Miller et accentue la premiumnisation de sa gamme.
  • Cegedim en retard sur ses pairs poursuivra son rattrapage et capitalisera sur sa réorganisation / transformation.
  • Abbey Plc entreprise familiale bien gérée et décotée avec une position de cash importante traversera le Brexit comme elle a traversé la crise immobilière en Angleterre et en Irlande qui a fait suite à la crise financière.
  • Microwave Vision spécialiste de la visualisation des ondes va profiter du passage à la 5G.

Mouvements 2018

  • Vente de Fiat-Chrysler après le décès de Sergio Marchionne,  le portefeuille réalise ainsi un X2 sur cette position. 
  • Vente de Kerlink avec une petite perte de 2,8%.
  • 2 nouvelles valeurs apparaissent dans le portefeuille l'exploitant de pétrolier Euronav et le producteur de pulpe de papier Altri.
Symbole Date de la transaction Action Nombre d'actions Prix € Coût € Frais € Nombre total d'actions Coût moyen €
                 
EPA:EURN 27-12-18 Achat            120 5.80 700.18 4.18                     470 6.77
EBR:ABI 29-11-18 Dividende 0.80 -76.80 25.60                     128 81.87
DOY.IR 31-10-18 Dividende 0.10 -7.52 2.51                     100 14.54
EPA:ABI 25-10-18 Achat              14 64.52 908.70 5.42                     128 80.67
EPA:ABI 15-10-18 Achat              12 72.52 875.46 5.22                     114 81.87
EPA:EURN 08-10-18 Dividende 0.05 -13.46 4.48                     350 7.08
EPA:ABI 28-09-18 Achat              12 75.30 909.02 5.42                     102 82.92
AMS:NN 11-09-18 Dividende                3 0.66 -20.72 30.20                     286 22.86
EPA:ABI 05-09-18 Achat              12 78.12 943.06 5.62                       90 84.81
EPA:ABI 31-08-18 Achat              12 79.22 956.34 5.70                       78 85.77
EPA:AGFB 29-08-18 Achat            250 3.78 950.67 5.67                 2,950 2.87
EPA:EURN 15-08-18 Achat            150 6.85 1033.67 6.17                     350 7.08
EPA:AGFB 15-08-18 Vente           (220) 4.19 -916.27 5.53                 2,700 2.78
EPA:AGFB 13-08-18 Achat            400 3.98 1599.94 9.54                 2,920 2.78
EPA:GTT 28-07-18 Dividende 1.33 -184.54 61.51                     185 38.19
EPA:ING 26-07-18 Achat              20 65.10 1309.81 7.81                       50 78.11
EURN.BR 23-07-18 Achat            200 7.19 1446.63 8.63                     200 7.23
EPA:ALMIC 23-07-18 Achat            110 9.92 1097.75 6.55                     330 9.75
FCA.MI 23-07-18 Vente           (480) 16.20 -7729.34 46.66 8.44
HOLCO.AS 20-07-18 Dividende 3.39 -152.55 50.85                       60 37.55
BIT:LD 05-07-18 Dividende 0.23 -75.90 25.30                     440 10.75
AMS:NN 26-06-18 Dividende                5 1.04 -43.29 47.58                     183 23.12
EPA:ING 26-06-18 Vente             (29) 79.90 -2303.20 13.90                       30 83.42
EPA:ING 22-06-18 Dividende                1 1.60 -6.37 23.60                       59 83.42
BIT:LD 14-06-18 Achat              90 11.02 997.75 5.95                     440 10.82
FGA.PA 12-06-18 Vente           (100) 17.68 -1757.39 10.61                     240 18.79
BIT:RACE 01-06-18 Dividende 0.71 -33.55 11.18                       63 42.37
EPA:GTT 31-05-18 Dividende 1.33 -184.54 61.51                     185 38.19
ELI:ALTR 29-05-18 Achat            185 6.95 1293.46 7.71                     185 6.99
ALKLK.PA 28-05-18 Vente           (100) 19.70 -1958.18 11.82                       50 20.27
BIT:INDB 23-05-18 Dividende 0.68 -45.90 15.30                       90 31.99
EBR:ABI 16-05-18 Achat              12 79.40 958.52 5.72                       66 86.22
AMS:BESI 04-04-18 2/1 Fractionnement d'actions 0.00                     400 9.38
BIT:SRI 03-05-18 Dividende 0.17 -99.45 33.15                     780 4.49
EBR:ABI 03-05-18 Achat              12 79.60 960.93 5.73                       54 88.43
EBR:ABI 02-05-18 Dividende 2.00 -63.00 21.00                       42 90.82
AMS:BESI 30-04-18 Dividende 4.64 -696.00 232.00                     200 18.76
DOY.IR 30-04-18 Dividende 0.08 -6.00 2.00                     100 14.54
AMS:NEWAY 30-04-18 Dividende 35.00 -26.25 875.00                     100 10.07
GTT.PA 28-05-18 Dividende 1.33 -159.60 53.20                     160 37.85
GTT.PA 23-03-18 Achat              20 51.10 1028.13 6.13                     185 38.19
GTT.PA 22-03-18 Vente             (20) 53.15 -1056.62 6.38                     165 37.86
BBZA.DE 21-03-18 Dividende 2.20 -123.92 41.31                       75 56.30
AGFB.BR 14-03-18 Achat            280 3.25 915.46 5.46                 2,520 2.60
INDB.MI 31-01-18 Achat              30 30.90 932.56 5.56                       90 31.99
ALKLK.PA 13-02-18 Achat              50 19.90 1000.97 5.97                     100 20.27
ABI.BR 09-02-18 Achat              12 83.60 1009.22 6.02                       42 89.79
INDB.MI 31-01-18 Achat              30 31.60 953.69 5.69                       60 32.44
ABI.BR 03-01-18 Achat              12 93.61 1130.06 6.74                       30 93.50
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...