Rechercher dans ce blog

dimanche 12 août 2018

Sélectionner des actions avec Uncle Stock

Uncle Stock Fundamental Screener comme le nom l'indique est un screener axé sur les fondamentaux et non l'analyse technique comme le sont la plupart.

Un stock screener est en quelque sorte un filtre qui vous permet de rechercher des actions en fonctions de critères prédéfinis, par exemple rechercher les actions dont la capitalisation est supérieur à 1 milliard, le C/Vc ou PB est inférieur à 2 et le rendement du dividende est supérieur à 4%.

U.S. permet de sélectionner des actions sur la plupart des bourses européennes et mondiales, sur base d'un grand nombre de critères fondamentaux souvent disponible dans plusieurs dimensions.

L'investisseur dans la valeur, dans la croissance ou dans la qualité trouvera son bonheur sur Uncle Stock qui par contre n'est pas indiqué pour l'analyse technique, ce qui n'est pas plus mal.

Vous pouvez choisir des sélections prédéfinies telles que Graham, Piotroski, Zulu, Greenblatt… ainsi que la  sélection maison Uncle Stock, ou encore réalisé vos propres sélections limitées toutefois aux opérateurs classiques >, >=, < et <= ; impossible d'utiliser des formules plus sophistiquées

Un des avantages d'Uncle Stock est qu'il permet le backtesting, ce qui n'est pas courant, surtout pour les actions européennes.




Pour illustrer les capacités d'Uncle Stock, je vais l’utiliser pour sélectionner des actions à l'aide de ma méthode Ratio Rating Ranking.

- US utilise l'EBITDA yield qui est l'EV/EBITDA exprimé en pourcentage.
- ROE %
US ne permet de comparer ces 2 premiers critères à la médiane, ont utilisera à la place une valeur absolue.
- Croissance positive des ventes et du bénéfice sur un an, Revenue 1y growth et EPS 1y growth. Avec US, je ne peux pas définir que la croissance de bénéficiaire doit-être supérieur à celle des ventes, ce contrôle peut être fait en  exportant les données vers Excel.
- Croissance positive des ventes et du bénéfice sur 5 ans, Revenue 5y CAGR et EPS 5y CAGR
- Le Momentum à 6 mois n'existe pas dans US, je le remplace par Price YTD change % en milieu d'année peu de différence, mais possibilité d'utiliser la croissance à un an (1y growth).

dimanche 5 août 2018

Euronav, le pétrole par de là les océans

Euronav (EURN) sis à Anvers est le plus grand exploitant indépendant de pétroliers.
EURN est coté à Bruxelles et à New York, les deux places financières sont considérées comme principales.

La famille Saverys qui a plus de 100 ans d'expérience dans le transport maritime est le principal actionnaire d'EURN.

Histoire

  • Euronav est issu de la  European Navigation Company Ltd reprise par la Compagnie Nationale de Navigation (CNN) filiale du groupe Worms.
  • En 1995 la joint venture Euronav est créée entre CNN et  la Compagnie Maritime Belge (CMB) et reprend les actifs de la European Navigation Company 
  • En 1997 CMB, fondée en 1895,  reprend CNN et Euronav devient la division pétrolière de CMB.
  • Euronav est côté en bourse depuis le 1er décembre 2004, les actionnaires de CMB reçoivent des actions Euronav
  • En janvier 2014 EURN acquiert 15 VLCC auprès de Maersk Tankers.
  • En janvier 2015 Euronav est côtée à la bourse de New York
  •  En juin 2018, Euronav absorbe l'américain Gener8 Maritime. Les actionnaires de Gener8 reçoivent 0,7272 action Euronav par action, soit 28% d'Euronav. Euronav devient la plus grande compagnie maritime indépendante de transport de pétrole brut du monde. 


Depuis 2014 EURN  a acquis 25 tankers et 21 via fusion. La flotte se compose de 2 FSO, 2 V-Plus, 43 VLCC et 27 Suezmax.

La demande s'accroit en moyenne chaque année de 1,1 million de baril par jour ce qui équivaut à 33 VLCC.

En 2019 il y aura un déficit de  6 équivalents  VLCC et de 45 en 2020 seuls 26 VLCC seront livrés en 2020. Rappelons qu'il faut minimum 2 ans, en réalité plutôt 3 entre la commande et la livraison.

Nous nous acheminons vers une insuffisance de l'offre qui perdurera pendant quelques années. La demande excédent l'offre les prix du transport vont augmenter, les marges et le bénéfice vont augmenter.

Un pétrolier est considéré comme vieux après 15 ans, un vieux pétrolier ne rentrera plus en compte pour les contrats à long terme, les coûts augmentant, il servira encore sur le marché spot pour finalement finir à la casse.

Par sa politique de gestion active, Euronav a une flotte jeune, lui permettant d'avoir de bon contrat. Rappelons qu'il est important pour accéder à certains ports de répondre aux normes environnementales les plus sévères et qu'en 2020 de nouvelles normes seront d'applications.

Euronav grâce à son expérience et à la solidité de son bilan a consolidé le marché, alors que nombre de ses concurrents se sont retrouvés en difficulté financière.

L'endettement net d'EURN est peu élevé avec 44,1%, ce qui laisse une belle marge d'action. Son ratio courant est de 1,49. Le PB est de 1,08.

Les perspectives pour le transport maritime de transport seront dynamisées par l'insuffisance d'offre.


Grille d’analyse des états financiers de l’entreprise : EURONAV
Fin de l'exercice financier: décembre
En portefeuille depuis le  23/07/18

Période TTM 2017 2016 2015 2014 2013 TCA
Chiffre d’affaires  384 455 619 763 357 229 18.7%
Bénéfice par action -0.39 0.01 1.17 2.03 -0.29 -1.35 -70.7%
Flux de trésorerie libre 9 30 86 82 -876 -14 19.6%
EBITDA 132 198 364 496 117 53 38.7%
Dette nette 648 628 833 848 1020 653 -1.0%
Cours en bourse 6.68 7.62 7.22 10.05 7.81 6.52 4.0%
Capitalisation boursière 1057 1206 1143 1584 911 327 38.5%
Valeur d'entreprise 1705 1834 1976 2432 1931 980 17.0%
RATIOS MOY
Ratio cours / bénéfice 761.89 6.17 4.95 257.67
Ratio cours / val cptable 0.72 0.78 0.64 0.90 0.75 0.56 0.73
Ratio cours / Ventes 2.75 2.65 1.85 2.07 2.55 1.43 2.11
Ratio cours / FCF 114.22 40.66 13.26 19.37 -1.04 -22.59 9.93
VE/EBITDA 12.96 9.28 5.43 4.91 16.48 18.35 10.89
Marge nette -16.0% 0.3% 29.8% 41.4% -9.7% -29.4% 6.5%
Rendement des fonds propres (ROE) -4.18% 0.08% 10.31% 18.01% -2.84% -11.63% 2.8%
Retour sur capitaux investis (ROIC) -2.89% -0.27% 6.04% 11.54% -0.17% -4.04% 2.6%
Ratio dette  / capitaux propres 44.1% 40.8% 46.5% 48.3% 83.8% 112.4% 66.4%
Dette nette / EBITDA 4.93 3.18 2.29 1.71 8.71 12.22 5.62
Ratio de liquidité générale 1.49 1.61 1.86 1.98 1.71 0.66 1.56
ratio de liquidité réduite 1.49 1.61 1.86 1.98 1.71 0.66 1.56

Grille d’analyse du potentiel de rendement  sur  : 4.41  ans
Cours au  03/08/2018 7.24
Taux de croissance moyen du b/a 
Ratio cours bénéfice moyen  257.67
Mon taux de croissance du b/a anticipé (an+3 à an+5) :  20%

Objectif à 5 ans

b/a au 12/2017 b/a 12/2018 b/a 12/2019 b/a 12/2020 b/a 12/2021 b/a 12/2022 Ratio c/b prévisionnel Cours cible / rendement annualisé potentiel 
0.01 -0.78 0.40 0.48 0.58 0.69 18.00 13.00
TC -7900.0% 151.3% 20.0% 20.0% 20.0% 14.2%

mercredi 1 août 2018

Nouvelles du portefeuille en euro

Les incertitudes politiques ont accru la volatilité des bourses.
La bourse à court terme est rythmée par les Tweets de Trump, la volatilité devrait diminuer après les élections de "mid-term".

Nous nous adaptons avec des prises de bénéfices, des allègements, nous profitons des nouvelles opportunités, tout en gardant le regard fixé sur l'horizon.

Mouvements.

  • Renforcement de Microwave Vision, qui profitera de l'arrivée de la 5G
  • Achat d'Euronav, le plus gros exploitant indépendant de pétroliers. Le marché est sur le point de passer d'une offre excédentaire à une période de pénurie, peu de nouveaux tankers sortent des chantiers navals, normes environnementales plus sévères, accroissement de la demande, tout ceci impactera favorablement les marges dans les prochaines années.
  • Vente de Fiat Chrysler, après la disparition de Sergio Marchionne, le portefeuille réalise ainsi un X2 sur cette position. 
  • Vente partielle d'Ingenico, comme les résultats du 1er semestre allaient être médiocres, j'ai effectué une vente partielle, avant la publication à 79,9€, suivi d'un renforcement après publication, 18% plus bas, à 65,1€.
  • Renforcement opportuniste de La Doria, la bourse italienne a été impactée négativement par l'arrivée des populistes au pouvoir, rappelons que l'Italie compte pour moins de 20% dans le chiffre d'affaire de LD. 
  • Allègement de Figeac, les objectifs de croissance du chiffre d'affaires sont postposés, la priorité est donnée à la croissance de la trésorerie.
  • Achat D'Altri SGPS SA, la pénurie de pâte à papier entraîne une hausse des prix et des marges.
  • Vente de Kerlink SA avec une perte de 2%, valeur trop spéculative, elle ne correspondait pas aux critères du portefeuille.
Au cours de la période, une belle moisson de dividendes a été engrangée :


Dernières transactions


Portefeuille en euros




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...