Rechercher dans ce blog

Portefeuille Européen, semaine 6

Piet Van Den Buys

Depuis le début de l'année, le portefeuille avec +10,1% fait mieux que son indice de référence +3,4% soit une surperformence de +6,8%.

AnnéesPortefeuille en euroIndice de Référence EURO STOXX Net ReturnDifférence
201521,6%1,1%20,5%
201628,8%3,6%25,2%
201738,7%12,6%26,1%
2018-19,2%-13,0%-6,2%
201945,1%22,6%22,5%
20209,9%0,6%9,2%
202128,3%22,1%6,3%
2022-3,2%-12,3%9,1%
202325,5%17,6%8,0%
202410,1%3,4%6,8%
%cumulatif293,3%71,0%222,4%
%annualisé (9,01) ans32,5%7,9%24,7%


Taux

Après un plateau de quelques mois, nous pourrions voir la première baisse des taux dans la première partie de l'année, avril-juin.


 Nouvelles du portefeuille

  • Prosus: la startup indienne Swiggy devrait être introduite en bourse entre juillet et septembre.
  • Euronav: bon résultats au 4e trimestre et pour l'ensemble de l'année 2023. Les résultats du premier trimestre s'annoncent bons, les tarifs restent soutenus notamment avec les attaques des Houtis. 2024 s'annonce bien, la demande mondiale devrait continuer à progresser et la flotte mondiale ne devrait guère augmenter.  Euronav a finalisé avec succès l'acquisition de 100 % des actions de CMB.TECH NV auprès de CMB NV, pour un prix d'achat total de 1,150 milliard de dollars en numéraire. Il n'y aura pas de dividende au titre du 4e trimestre, dès lors l'OPA se fera au prix de 17,86$, le prospectus sera publié le 14/2 et l'OPA débutera le lendemain. J'apporterais à l'OPA au moins la moitié de la position détenue par le portefeuille.
  • Ferrari: bons résultats grâce à la hausse du nombre de véhicules, mais surtout à la hausse du prix de vente unitaire, le bénéfice atteint pour la première fois 1 milliard d'euros. Le carnet de commandes est toujours bien plein. L'arrivée de Lewis Hamilton propulse l'action à un plus haut.
  • AB Inbev: Trump déclare  "La Bud Light mérite une seconde chance. Anheuser Busch n'est pas une entreprise woke.". Le cours décolle.

 

Dernières opérations

 

Dernières transactions


Portefeuille en euros





Fope S.p.A. Un bijou pour votre portefeuille

 


FOPE S.p.A. est cotée à la bourse de Milan (IT0005203424 FPE) 

L'entreprise basée à Vicenza produit et distribue de la joaillerie en Italie et internationalement.

Mondialement plus de 700 points de vente physique et e-commerce.

Histoire

  • Umberto Cazzola ouvre un atelier d'orfèvrerie en 1929 au centre de Vicence
  • 1948 inventions du bracelet de montre extensible. L'entreprise est désormais rebaptisée FICM ( Italian Factory Metal Strap )
  • 1950 développements de solutions révolutionnaires, comme la sangle extensible qui devient le produit phare de l'entreprise
  • 1960 l’entreprise change de nom et prend sa vocation internationale en devenant FOPE, Fabbrica Oreficeria Preziosi per l'Esportazione
  • 2015 FOPE ouvre sa première boutique à Venise.
  • 30 novembre 2016 entrée en bourse sur Euronext Growth Milan

Le modèle d'entreprise se caractérise par les éléments suivants, qui constituent les points forts de l'entreprise :

  • Des collections de produits conçus et fabriqués en interne, au siège de Vicenza, et vendus exclusivement sous la marque Fope ;
  • Distribution par des bijoutiers multimarques (le client Fope S.p.A.) avec un positionnement moyen et haut de gamme ;
  • Vente directe aux clients bijoutiers (indépendants ou appartenant à un groupe), sans intermédiaire de distributeurs externes (à l'exception des succursales appartenant au groupe) ;
  • Une identité de marque forte et un design immédiatement reconnaissable ;
  • Une présence consolidée sur les marchés internationaux ;
  • Une attention particulière à l'innovation en matière de produits et de processus, avec l'utilisation de brevets pour les inventions développées par le groupe.
  • Utilisation de brevets pour des inventions développées par la société mère ;
  • Chaque étape de la chaîne de production est contrôlée directement par le groupe, de la transformation des matières premières à la finition.


Points importants

  • Capitalisation boursière de 143 millions €.
  • La famille, la 3e génération, détient 69% du capital.
  • Entreprise facile à comprendre.  
  • Croissance importante, la croissance moyenne des revenus sur 5 ans est de 18,2% et de 32,2% pour les bénéfices par actions.  
  • Depuis son entrée en bourse le cours à été multiplieé par 10.
  • La valorisation est modérée le PER est de 12,1 et l'EV/EBITDA de 8,4
  • Le ROIC est de 29,8% la marge brute de 35,1% et la marge nette de 16,66%.
  • Faible endettement Net Debt / EBITDA de 0,3.
  • Le dividende est de 3,1% avec un ratio de paiement de 37,1%



Conclusion

Fope S.p.A. est une société bien établie avec une forte marque et une gamme de produits de haute qualité. La société est bien positionnée pour profiter de la croissance du marché mondial des bijoux. Cependant, la société est confrontée à une concurrence intense, aux prix des matières premières et à une sensibilité aux cycles économiques.


Bilan 2023 du portefeuille européen



Giorgio de Chirico: "L'Homme qui marche"

 Cette année encore, ce sont des cygnes noirs qui ont marqué cette année boursière post covid, la guerre d'agression de Poutine et plus récemment l'agression terroriste du Hamas.

Ce qui a suscité une hausse de l'inflation et des taux d'intérêt ceux-ci, ont atteint leur point culminant et entamerons leur baisse dans les prochains mois.

La crise de l'immobilier et le raidissement idéologique en Chine ont provoqué un ralentissement de la région.  

Alors qu'une récession nous avait été promise, nous y avons échappé, les banques centrales ont sans doute réussi leur soft landing.


AnnéesPortefeuille en euroIndice de Référence EURO STOXX Net ReturnDifférence
201521,6%1,1%20,5%
201628,8%3,6%25,2%
201738,7%12,6%26,1%
2018-19,2%-13,0%-6,2%
201945,1%22,6%22,5%
20209,9%0,6%9,2%
202128,3%22,1%6,3%
2022-3,2%-12,3%9,1%
202325,5%17,6%8,0%
%cumulatif256,9%65,4%191,4%
%annualisé (8,9) ans28,8%7,3%21,5%


Le  portefeuille malgré ce contexte volatile à mieux que bien résister avec une performance annuelle de 25,5% contre 17,6% pour son indice de référence soit une surperformance de +8,0%.

Le portefeuille a plus que triplé depuis sa création +256,9%. La performance annualisée est de 28,8% contre 7,3% pour son indice de référence soit une surperformance de 21,5%.

Cette année la palme revient à BE Semiconductor Industries NV avec +138,05% suivi de Ferrari avec +52,35% et de Safran SA avec 34,52%.

Les moins bons résultats: Ecoslops avec -89,15% suivi de Mithra Pharmaceuticals SA avec -87,9% et de Invibes Advertising NV -25,56%.


Mouvements 2023

La volatilité importante à permis de nombreux aller/retour.


Valeurs en portefuille:

  • Gaztransport & Technigaz joui d'une situation de quasi de monopole et engrange les nouvelles commandes,  le LNG comme carburant est pour GTT un nouvel axe de croissance, ainsi que l'hydrogène.
  • Euronav change de périmètre, Fronline cède sa participation dans Euronav et achète 24 pétroliers à Euronav. Acquisition de CMB.Tech par Euronav. Prochaine OPA sur les actions Euronav, le portefeuille y participera pour environ la moitié de sa position.
  • Holland Colours NV : pénalisée par la hausse des taux d'intérêt et de la baisse d'activité en Asie. Malgré la baisse du CA, HC reste en bénéfice et n'a aucune dette. Bilan solide bien placé pour profiter de la reprise et de la réévaluation des petites et moyennes capitalisations pour ce champion caché.
  • Safran SA Le secteur aéronautique connait une croissance durable importante. Bien positionné, Safran, fait mieux que ses pairs Airbus, Boeing et Rolls-Royce.
  • Ferrari  peu impacté par la crise, bénéficie de la puissance de sa marque ce qui lui permet d'avoir une valorisation proche de celle du secteur du luxe.
  • BE Semiconductor Industries est bien placés pour profiter de la baisse de taille des semi-conducteurs, de la pénurie de semi-conducteurs et de la croissance du secteur liée notamment à l'intelligence artificielle.
  • BB Biotech reprendra le chemin de la croissance, la FDA devrait approuvé en plus grand nombre des candidats médicament en phase clinique, et aussi délivrer de nouvelles autorisations de ventes.
  • NN Group, assureur issu d'ING, reste peu valorisé et bénéficiera de la diminution des taux d'intérêt.
  • Anheuser-Busch InBev le numéro 1 de la bière supérieurement géré accentue ses synergies après son rachat de SAB Miller et accentue la premiumnisation de sa gamme. Avec le retour 'à la normale' après le boycott, les ventes redécolleront.
  • Prosus NV: spin-off de  Naspers   a des participations dans de grandes sociétés Internet principalement Tencent, mais aussi Mail.ru, Ctrip.com, DeliveryHero, ... . La décote s’est accentuée avec la montée du risque politique en Chine. Le poids de la chine va continué à baisser.
  • Invibes Advertising :  technologie innovante, spécialisée dans la publicité digitale, forte croissance qui devrait encore durer quelques années. La reprise et les jeux olympique devraient avoir un impact favorable.
  • 2020 Bulkers : Transport maritime de matière première, vraquier, le transport maritime a repris sa croissance, les prix continue à se redresser stimuler par la pénurie  de l'offre et le retour de la croissance.
  • Basic-fit : Chaine de fitness, croissance importante, la baisse des taux d'intérêt lui sera favorable.
  • Ibersol SGPS : Chaines de restauration rapide, croissance importante. Les ventes et les bénéfice sont supérieurs à la période pré-covid.
  • Sanlorenzo SpA: constructeur de yacht de luxe, la valorisation est raisonnable pour le secteur du luxe, la croissance est importante et le carnet de commandes est plein.
  • DEME Group NV. avec ses filiales, opère en tant qu'entreprise de dragage, de génie maritime et d'assainissement de l'environnement. Le plus grand marché de croissance pour DEME est  l'énergie éolienne offshore, dans lequel il détient actuellement une part de 20 % du marché mondial. Le carnet d'ordres est plein et représente plus de 2 ans de chiffres d'affaires. 
  • Tessenderlo :Groupe diversifié, chimie, engrais, production d'électricité, machine textile. Bilan solide, génèrent de beaux cash-flows. Sa division engrais est affecté par la guerre en Ukraine.
  • Kenmare Resources plc : minière bien positionnée pour bénéficier de la croissance du marché du titane et du zircon. La société a un portefeuille d'actifs diversifié, des performances financières solides et un positionnement stratégique favorable.

Dernières opérations

  • Euronav NV: allègement à 16,7€ et dividende de 448,62€ net.
  • Gaztransport & Technigaz: dividende de 291,37€ net.
  • Kenmare Resources plc: renforcement à 4,42€ et à 4,22€.
  • 2020 Bulkers Ltd: dividende de 125,55€ net.
  • Invibes Advertising NV: renforcement à 4,86€
  • Mithra Pharmaceuticals SA: vente à 1,28€
  • Ecoslops SA: vente à 1,33€

Portefeuille au 31/12/2023



TitresDate entréeSymbole boursierNbreCoursPrix achatGains %ValPond.
Kenmare Resources plc19/10/23FRA:JEVA1 3204,704,4882560614,72%6 204,002,68%
Tessenderlo02/01/23EBR:TESB13928,3532,995-14,08%3 940,651,70%
DEME05/07/22EBR:DEME40111,40100,43610,92%4 456,001,92%
Sanlorenzo SpA27/12/21BIT:SL14642,3535,13620,53%6 183,102,67%
Ibersol SGPS14/05/21ELI:IBS1 9506,665,27026,38%12 987,005,61%
Basic-fit05/01/21AMS:BFIT27528,1433,275-15,43%7 738,503,34%
2020 Bulkers21/10/20FRA:0FF92010,655,60590,01%9 798,004,23%
Invibes Advertising NV03/08/20EPA:ALINV1 1505,365,901-9,16%6 164,002,66%
Prosus NV02/10/19AMS:PRX49630,6630,6040,19%15 208,016,56%
Euronav23/07/18EBR:EURN1 13215,9210,77747,72%18 021,447,78%
Anheuser-Busch InBev02/12/16EPA:ABI26958,4264,908-10,00%15 714,986,78%
Ferrari04/01/16VIE:RACE63307,3042,365625,36%19 359,908,36%
NN Group01/06/15EPA:NN24035,7321,3667,31%8 575,203,70%
BB Biotech13/04/15ETR:BBZA9545,5056,920-20,06%4 322,501,87%
Safran SA04/02/15EPA:SAF32159,4296,69664,87%5 101,442,20%
Holland Colours NV04/02/15AMS:HOLCO53122,0045,568167,73%6 466,002,79%
Gaztransport & Technigaz04/02/15EPA:GTT210119,9047,293153,53%25 179,0010,87%
BE Semiconductor Industries NV04/02/15EPA:BESI408136,5513,100942,39%55 712,4024,05%
Liquidités533,820,23%
Valeur marchande du portefeuilleau29 décembre 2023231 665,94 €100,00%


Perspective 2024


Les perspectives boursières pour 2024 sont incertaines, avec une croissance modérée. La baisse des taux d'intérêt par les banques centrales devrait soutenir la croissance économique, mais les risques géopolitiques et le changement climatique pourraient peser sur les marchés.

  La politique monétaire : La baisse des taux d'intérêt par les banques centrales devrait soutenir la croissance économique et les bénéfices des entreprises. Cependant, si les banques centrales sont trop agressives dans leur resserrement, elles pourraient provoquer une récession, ce qui serait négatif pour les marchés boursiers.

  Les conflits géopolitiques : La guerre en Ukraine et les tensions au Moyen-Orient pourraient perturber l'économie mondiale et entraîner une hausse de l'inflation. Cela pourrait conduire les banques centrales à augmenter les taux d'intérêt plus rapidement que prévu, ce qui serait négatif pour les marchés boursiers.

  Les élections présidentielles américaines de 2024 pourraient également avoir un impact sur les marchés boursiers. Si le Parti républicain remporte les élections, il pourrait adopter des politiques fiscales plus restrictives, ce qui pourrait peser sur les marchés boursiers. Si le Parti démocrate conserve le pouvoir, les investisseurs s'attendent à une politique économique plus favorable aux entreprises.

  La montée du populisme dans le monde est un autre risque pour les marchés. Les gouvernements populistes pourraient adopter des politiques économiques protectionnistes ou intervenir davantage dans l'économie, ce qui pourrait perturber les marchés.

  Le raidissement idéologique de la Chine a entraîné une démondialisation, avec une relocalisation vers les États-Unis et l'Europe, mais aussi vers l'Inde et le Sud-est asiatique. Cette tendance affectant les chaînes d'approvisionnement pourrait se poursuivre en 2024, ce qui pourrait entraîner une hausse des coûts de production et une baisse de la croissance économique. 

Le changement climatique est un autre risque important pour les marchés. Les gouvernements du monde entier adoptent des politiques pour lutter contre le changement climatique, ce qui pourrait entraîner une hausse des coûts énergétiques et des perturbations économiques. 

  La technologie pourrait constituer une réponse partielle aux défis auxquels nous faisons face. L'intelligence artificielle, la robotique et d'autres technologies pourraient aider à réduire les coûts de production, à améliorer l'efficacité énergétique et à faire face aux changements climatiques. 


  Les perspectives boursières pour 2024 sont incertaines. Il existe plusieurs facteurs qui pourraient influencer les marchés, notamment la baisse des taux, les conflits, les élections américaines, le populisme, la démondialisation, les perturbations des chaînes d'approvisionnement et le changement climatique.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...