Rechercher dans ce blog

mercredi 3 janvier 2018

Analyse d'AB Inbev




Anheuser-Busch InBev basée à Louvain en Belgique est le premier brasseur mondial côté sur Euronext Brussel (ABI), à New-York (NYSE :BUD), à Mexico (Mexbol:ABI) et à Johanesbourg (JSE:ANB).


ABI a en portefeuille plus de 400 marques de bières, dont des marques de réputation mondiale Budweiser, Corona et Stella Artois; ainsi que des marques internationales Beck’s, Leffe, Hoegaarden, Castle Lager et Castle Lite; et des champions locaux Bud Light, Skol, Brahma, Antarctica, Quilmes, Victoria, Modelo Especial, Michelob Ultra, Harbin, Sedrin, Klinskoye, Sibirskaya Korona, Chernigivske, Cass, Hertog Jan, Labatt, Victoria et Jupiler.

Histoire.

  • Les origines de la brasserie Den Hoorn (le cornet) à Louvain en Belgique remontent à 1366. En 1717 le maître-brasseur Sébastien Artois
  • acquiert la brasserie dans laquelle il travaille, ensuite il achète d’autres brasseries pour constituer une des plus grandes brasseries d’Europe. La Stella est créée en 1926. 
  • Interbrew est créé en 1987 par la fusion des 2 plus grandes brasseries Belges Artois à Louvain et Piedboeuf à Jupille qui possédait également Jupiler 
  • En 2004 Interbrew fusionne avec AmBev au Brésil pour devenir le 1er brasseur mondial sous le nom d’InBev. 
  • En 2006 InBev acquiert la brasserie Fujian Sedrin en Chine et dévient le 3e brasseur chinois. 
  • En 2008 après la fusion entre InBev et Anheuser-Busch, le plus grand brasseur mondial avec 20% de part de marché, prend son nom actuel
  • Anheuser–Busch InBev. 
  • Notons encore qu’en 1995 InBev acquière Labatt qui sera cédée en 2009 après la fusion avec Anheuser-Busch pour répondre aux exigences du département américain de la justice. 
  • En 2013 ABI acquiert l’entièreté de Grupo Modelo 
  • En 2014 ABI acquiert la brasserie coréenne Oriental Brewery. 
  • En 2015 ABI acquiert des brasseries artisanale,Colorado au Brésil, Bogotá Beer en Colombie et Golden Road aux Etats-Unis 
  • En septembre 2016 ABI acquiert Bosteels qui possède les marques artisanales Kwak, Triple Karmeliet, et DeuS 
  • En Octobre 2016 ABI fait son entrée dans le segment Bio en reprenant les bières Ginette. 
  • En Octobre 2016 ABI acquiert Sab Miller pour 106 milliards de dollars 

SAB Miller


En octobre 2016 la reprise de SAB Miller pour 106 milliards de dollars est finalisée.

Sab Miller est probablement la dernière grande acquisition dans le secteur brassicole, AB est de loin le premier brasseur mondial avec une part de marché de plus de 30%, cette acquisition lui permet d’entrer sur le marché africain où ABI était peu présent et de se renforcer dans d’autres marchés émergents. Pour satisfaire les autorités de la concurrence ABI devra céder certaines marques, il vendra sa part de 58% dans MillerCoors pour 12 milliards de dollars à Molson Coors et en parallèle acquiert les activités du Canadien Mark Anthony dans la bière et le cidre et cédera les marques Peroni, Grolsch et Meantime respectivement italiennes néerlandaise et anglaise au Japonais Asahi pour 2,55 milliards. En Chine il cédera sa participation de 49% dans Snow à China Ressources pour 1,6 milliard.

Les synergies devraient se traduire par une réduction de 3% des effectifs soit 5500 emplois.

L’acquisition de Sab Miller fera croître ses revenus de 28,5%, le bénéfice par action croîtra de 32,1%.

ABI devra se focaliser sur la réduction de l’endettement consécutif au rachat de SAB et sur l’intégration de SAB dans sa propre structure ceci se traduira au cours des 4 prochaines années par une réduction de coûts et des synergies pour un montant de 1,9 milliard. ABI à une grande expérience de la croissance par acquisition, en quelques dizaines années le brasseur Belge est devenu le premier brasseur mondial en brassant les sociétés et les cultures. Outre son origine Belge, ses racines sont également Brésilienne, Américaine, Canadienne, Sud-Africaine, Anglaise, Mexicaine ou encore Colombienne.
Avenir


L’histoire a démontré qu’ABI a toujours put croître par fusion ou par achat avec beaucoup de succès, grâce à un excellent management, des gains d’échelle et une bonne maîtrise des coûts. Désormais les possibilités de croissance sur le marché de la bière sont limitées et ABI devra se diversifier vers d’autres activités tel que le marché du soda. Comme prochaine cible, mais pas avant quelques années Coca-Cola et Pepsi-Cola ont été citées, mais ceci n’est pas encore d’actualité.


Les Brésiliens très actifs chez ABI sont dirigés par l’investisseur Helvético-Brésilien Jorge Paulo Lemann également à la tête de 3G Capital qui possède à travers Restaurant Brands International les chaînes Burger King et Tim Horton. Avec Warren Buffet 3G acquiert Heinz qui sera fusionné avec Kraft.


ABI, leader mondiale, est une société supérieurement et très efficacement gérée avec une excellente maîtrise des coûts et orientée croissance tant interne qu’externe.

Résultats 1er trimestre 2018

Le plus grand producteur de bière au monde vend moins de bière, mais surpasse sans effort les attentes de bénéfices des analystes.
Au premier trimestre, les ventes de bière d' AB InBev ont diminué de 0,2% à 134,8 millions d'hectolitres.
Malgré ces volumes plus faibles, le plus grand brasseur du monde a réussi à atteindre une croissance de 4,7% du chiffre d'affaires à 13,1 milliards de dollars.
"Le volume de nos propres bières a fortement augmenté au Mexique, en Colombie et en Argentine, mais cela a été partiellement compensé par une baisse aux États-Unis et au Brésil", Déclare Carlos Brito
Aux États-Unis, où les Pils ont du mal en raison de la forte concurrence des brasseries artisanales, AB InBev vend principalement ses fleurons que sont Budweiser et Bud Lite.
Alors que les ventes à l'extérieur des États-Unis ont augmenté de 2,5%, les ventes de Budweiser, sur le marché américain a baissé de 1,3%. La star belge Stella Artois s'est très bien comportée, avec une augmentation de 12,3%. Les ventes de Corona ont augmenté de 25,1% dans le monde entier.

Le bénéfice brut d'exploitation (BAIIA) a augmenté de 6,6% pour atteindre 5 milliards de dollars avec une marge de 38,2% contre 37,2%.

L'entreprise se porte mieux que ce que prévoyaient les analystes. La hausse des ventes et des synergies ont dopé l'EBITDA, mais cela a été partiellement compensé par les investissements dans la vente et le marketing (surtout durant le 2e trimestre), pour la Coupe du monde de football de cet été en Russie .

Le bénéfice net a légèrement diminué, passant de 1,46 milliard de dollars douze mois plus tôt à 1,44 milliard de dollars.

Perspectives

Pour l'ensemble de l'exercice, les revenus et l'EBITDA connaitront une belle croissance avec la coupe du monde.

Dans les 2 à 3 prochaines années le solde des synergies de 900 millions issues de la fusion avec SAB devrait être réalisé, 160 millions ont été réalisés durant le 1er trimestre.

Le dividende croitra au fil du temps, cette croissance sera à court terme modeste, car l'accent est mis sur le désendettement.

Objectifs

  • Un ratio dette nette sur EBITDA approximativement de 2X par une réduction de l’endettement. 
  • Investissements pour stimuler la croissance interne 
  • Croissance externe, profiter des opportunités compatibles avec le programme de désendettement. 
  • Croissance du dividende compatible avec le désendettement. 
Grâce à l’efficacité de sa stratégie ABI est devenu l’un des leaders parmi les sociétés de produits de consommation à rotation rapide et même le numéro un en termes de génération d’EBITDA.

La priorité d’ABI est de réaliser les synergies et de continuer à se développer dans la vente de bière et de poursuivre sa prémiumisation.

L’augmentation des synergies et sa position de leader incontestable du marché augurent d’un bel avenir sur le long terme.

Grille d’analyse des états financiers de l’entreprise :Anheuser-Busch InBev
Fin de l’exercice financier:31-décembre

En dollars
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017
TCA
Sales/Revenue 39046 39758 43195 47063 43604 45517 56444 9.7%
EPS (Basic) 3.58 4.40 8.72 5.54 4.96 0.71 4.04 3.1%
Free Cash Flow 9110 10004 9995 9749 9372 5131 7700 -4.1%
EBITDA 12346 12747 20443 15111 13904 16753 21429 14.8%
Valeur comptable par action 25.70 31.40 31.10 26.20 21.10 22.00 37.80 10.1%
Dette nette 34742 30463 39164 42464 42488 108505 104390 31.7%
Cours en bourse 60.99 87.41 106.46 112.32 125.00 105.44 111.56 16.3%
Capitalisation boursière 98438 142303 175659 187013 208500 175979 219885 22.3%
Valeur d'entreprise 133180 172766 214823 229477 250988 284484 324275 24.9%
RATIOS
MOY
Ratio cours / bénéfice 17.04 19.87 12.21 20.27 25.20 148.51 27.61 38.67
Ratio cours / val cptable 2.37 2.78 3.42 4.29 5.92 5.00 2.95 3.82
Ratio cours / Ventes 2.52 3.58 4.07 3.97 4.78 3.87 3.90 3.81
Ratio cours / FCF 10.81 14.22 17.57 19.18 22.25 34.30 28.56 20.98
VE/EBITDA 10.79 13.55 10.51 15.19 18.05 16.98 15.13 14.31
Net Margin 15.00 18.22 33.32 19.58 18.97 2.73 2.73 15.79
Rendement des fonds propres (ROE) 16.10 18.42 31.46 18.37 17.96 2.10 7.25 15.95
Retour sur capitaux investis (ROIC) 10.49 11.17 17.69 10.52 9.89 5.90 4.17 9.98
Dette nette / EBITDA 0.12 0.26 0.67 1.03 1.83 6.48 4.87 2.18
Current Ratio 1.07 1.10 1.09
Quick Ratio 0.98 1.00 0.99
Grille d’analyse du potentiel de rendement  sur  : 4.64 ans
Cours au  13/05/2018 79.80
Taux de croissance moyen du b/a  12.49%
Ratio cours bénéfice moyen  38.00
Mon taux de croissance du b/a anticipé (an+3 à an+5) :  10%

Cours potentiel à 5 ans

2017 2018 2019 2020 2021 2022 Ratio c/b prévisionnel Cours cible / rendement annualisé potentiel 
3.39 4.16 4.67 5.656.18 6.22 22 137
TC 22.5% 12.3% 10.0% 10.0% 10.0% 12.3%

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...