Rechercher dans ce blog

jeudi 7 décembre 2017

Gaztransport & Technigaz (GTT): Le champion du gaz liquéfié.

GTT est une société d’ingénierie française spécialisée dans la conception de systèmes de confinement à membranes cryogéniques pour le transport par bateaux et le stockage sur terre et en mer du GNL. 
 Cette ancienne filiale de Total et de GDF-Suez a été introduite en bourse en février 2014, GDF-Suez en reste l’actionnaire le plus important avec 40%.
    GTT dispose de barrière à l’entrée importante, il est leader dans son secteur avec 90% des commandes de nouveaux méthaniers. Cette situation de quasi-monopole, lui permet d’imposer ses prix.
 GTT c'est également une part de 23% du stockage terrestre du gaz et les enveloppes cryogéniques des réservoirs pour bateaux utilisant le gaz comme mode de propulsion, nouveaux bateaux et conversion des moteurs de bateaux du fioul lourd au gaz, cette nouvelle activité ne prendra son essor que quand les prix de l'énergie seront plus élevé.
 Contrairement au charbon et au pétrole, le gaz est une énergie fossile en croissance. La demande est importante pour le LNG, la croissance estimée par année est de 5,7% pour les 10 prochaines années. Le gaz est l’énergie fossile la moins polluante.
 L’entrée en service de terminaux de liquéfaction de gaz aux États-Unis en 2016 pour l’exportation de GNL accroîtra la demande de transport par méthanier.
 De nouveaux progrès  permettra encore de diminuer de 20% le taux d’évaporation du GNL; ce qui va engendrer de nouvelles économies pour les armateurs et les affréteurs.
 Dans la transition énergétique, le GNL a un rôle considérable à jouer. Le transport maritime au GNL serait une solution bien plus propre pour notre planète.
GTT est prêts à prendre la vague du GNL carburant quand elle va apparaître, dès lors que les prix du pétrole seront plus élevés.
  GTT s’attaque également aux navires multigaz, GTT a obtenu 5 accords auprès d’organisme certificateur, pour le transport de différentes sortes de gaz cryogéniques dans leur état liquide: l'éthane, l'éthylène, le propane, le butane et le propylène.
 GTT évolue sur des marchés dont les fondamentaux de long terme restent favorables. La demande de gaz au niveau mondial progresse en moyenne de 5,5% par an et devrait atteindre 25% du mix énergétique en 2040. 
Le gaz est l’énergie fossile la plus abondante et la plus propre.
 L’apparition de nouvelles sources d’approvisionnement favorise le transport du GNL au travers de routes plus nombreuses et plus longues, ce qui soutient la demande de méthaniers et de plateformes GNL.
 GTT encaisse des redevances lors de la commande, à la mise en chantier, durant le chantier et à la livraison.

  Pour mieux comprendre l'activité de GTT, regardez l'Interview du PDG de GTT, Philippe Berterottière

Résultats 2019


  • Chiffre d'affaires 228 224K€, en augmentation de 17,2%
  • La marge d'EBIT est 59% et la marge nette de 49,7%
  • Dividende 3,25€ par actions ce qui correspond à un taux de distribution de 84%, un acompte sur dividende de 1,5€ a déjà été versé en septembre, le solde de 1,75e sera versé le 10 juin. L'acompte sur le dividende 2020 sera versé en novembre.

Résultats 1er trimestre 2020

  • Le chiffre d'affaires du trimestre est de 102 481 k€ en augmentation de 74% par rapport au T1 2019.
  • 4 nouveaux  méthaniers commandés au cours du 1 er trimestre 2020
  • 2 Nouveaux contrats de prestations de services avec le Groupe CMA CGM et  Excelerate Energy
  • Acquisition de Marorka basée en Islande et spécialisée dans le Smart Shipping.

Carnet de commandes records

Au 31 mars 2020, le carnet de commandes, hors GNL carburant, s’établit ainsi à 130 unités, dont : 
  • 112 méthaniers 
  • 6 éthaniers 
  • 5 FSRU
  • 1 FLNG
  • 3 GBS
  • 3 réservoirs terrestres

En ce qui concerne le GNL carburant, le nombre de navires en commande au 31 mars 2020 s’élève à 19 unités:
  • 14 ULCS (Ultra Large Container Ship)
  • 1 navire de croisière
  • 1 Un porte-conteneurs
  • 3   navires de soutages
 Soit un chiffre d’affaires de 708 millions d’euros sur la période 2020-2023 
  • 375 millions en 2020, 
  • 232 millions en 2021, 
  • 79 millions en 2022
  •  22 millions en 2023.

Nouvelle législation environnementale IMO 2020, le LNG comme carburant est la solution la moins polluante, pratiquement pas de souffre ni de particule, peu d'oxyde d'azote (Nox) et réduction du CO2.
 Environ 300 nouveaux navires sont construits par an, ils sont susceptibles d'utiliser le gnl comme carburant.

Royalties

·              10% paiement initial à la signature de l'ordre.
·              Steel cutting (20%)
·              Keel laying (20%)
·              Ship launching (20%)
·              Delivery (30%)

Entre l'ordre et la livraison s'écoule généralement entre 27 et 30 mois.

Perspectives

 La visibilité jusque 2023 est excellente grâce à son carnet d'ordre.

Perspectives 2020
 La pandémie ne devrait pas avoir d'impact sur les chiffres de fin d'année

  • Objectif de chiffre d’affaires consolidé dans une fourchette de 375 à 405 millions d’euros
  • Objectif d’EBITDA3 consolidé dans une fourchette de 235 à 255 millions d’euros
  • Objectif de dividende, au titre des exercices 2020 et 2021, d’un montant correspondant à un taux minimum de distribution de 80% du résultat net consolidé.

- La société de classification American Bureau of Shipping a délivré à GTT la notation « LNG Cargo Ready » pour son dernier modèle de VLEC (Very Large Ethane Carrier), une première dans le secteur des éthaniers. Cette notation certifie que les éthaniers peuvent servir au transport de gaz naturel liquéfié sans avoir à convertir les cuves du navire.

- GTT a également reçu une approbation de principe de la part de la société de classification Bureau Veritas pour les navires-brise-glace équipés des technologies Mark III Flex et  NO96 L03+ naviguant en zone Arctique.

- GTT a signé avec Lloyd’s Register (société de classification) et différents partenaires un accord sur un projet commun visant à concevoir un grand pétrolier (VLCC) alimenté au GNL.

- En décembre 2019, GTT a signé un contrat de licence et d’assistance technique (TALA) avec le chantier WISON Offshore & Marine (WOM) basé en Chine, pour l’équipement d’unités de production, de liquéfaction et de stockage de GNL (FLNG), d’unités flottantes de stockage et de regazéification (FSRU), d’unités flottantes de stockage, de regazéification et de centrale électrique (FSRP), et des méthaniers, utilisant les systèmes de confinement à membranes de GTT.
WOM est un pionnier dans le domaine des unités flottantes de GNL en Chine. Cet accord leur permet de poursuivre le développement de leur offre auprès des armateurs sur de nouveaux marchés, en particulier sur des solutions flottantes, tout en faisant progresser le développement du GNL comme carburant marin au sein de la chaîne mondiale d’approvisionnement.

Estimation de nouveaux ordres à 10 ans


  • Méthaniers 285-315
  • Ethaniers 25-40
  • FSRU 10-20 FLNG <5
  • Réservoirs terrestres et sous-marins (GBS) 15-20

Quelques chiffres

L'entreprise est très saine et n'a aucune dette. Le FCF par action est de 3,20€. La marge opérationnelle est de 59,%, le ROA de 38,1, le ROCE de 81, et le ROE de 75,1. Le dividende se monte à 80% de ses bénéfices.


Dernières nouvelles:

  • 03/07/2020 GTT reçoit une commande de Zvezda pour la conception des cuves de cinq méthaniers brise-glace de type ARC7
  • 30/06/2020 GTT reçoit une nouvelle commande de DSME pour la conception de deux grandes unités flottantes de stockage GNL
  • 24/06/2020 GTT va concevoir deux très grands réservoirs terrestres GNL en Chine
  • 09/06/2020 GTT se voit confier par DSME la conception d’une unité flottante de stockage et de regazéification pour MOL
  • 11/03/2020 GTT signe un contrat-cadre de prestations de services avec Excelerate Energy LP.
  • 2020-02-25: GTT reçoit une commande de Hudong-Zhonghua Shipbuilding (Group) Co. Ltd. pour la conception des réservoirs de deux nouveaux transporteurs de GNL
  • 2020-02-20: GTT poursuit son développement dans le numérique avec l'acquisition de la société islandaise Marorka, experte en Smart Shipping
  • 2020-02-17: GTT reçoit deux commandes de Hyundai Samho Heavy Industries et Hyundai Heavy Industries
  • 2020-02-05: CMA CGM choisit le portefeuille de services de GTT pour accompagner sa transition vers le GNL carburant
De nouvelles commandes devraient encore être annoncée d'ici la fin de l'année du fait du coronavirus l'essentiel des nouvelles commandes aura lieu durant la 2è partie de l'année.

9 commentaires:

  1. Bonsoir Patrick

    Très belle analyse comme toujours.
    Peut on penser qu'il n'est pas trop tard pour entrer sur GTT?

    RépondreSupprimer
  2. Non, il n'est pas trop tard pour entrer sur GTT.
    Le nombre de nouvelles commandes va continuer à croître.
    Le nouveau marché du GNL comme carburant va de plus en plus se développé avec les nouvelles normes environnementale effective en 2020

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Patrick,

    Merci pour cette analyse. J'en ai depuis 3 ans avec un PRU de 34,-€ et les conserves bien au chaud. GTT avait résisté avec une belle insolence à la correction des marchés de fin d'année 2018.

    As-tu éventuellement entendu parler de Txcom qui fait attire l'oeil de certains bons investisseurs sur le WEB ?

    Bien cordialement

    Cedric P.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Cédric

    J'ai jeté un coup d’œil sur TXCOM et voici mes premières impressions.

    Situation financière très saine pour cette petite entreprise, aucune dette.
    Sur les 5 dernières années, les ventes ont une croissance moyenne de 7,8% et de 8,4% du bénéfice par action.
    Avec un PER estimé de 8,5 la valeur n'est pas cher.
    La société est active dans différents domaines et il est assez difficile de connaitre ses perspectives.
    Le manque d'info sur l'entreprise ne m'incite pas y à y investir.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Patrick.
    Est ce trop tôt pour rentrer sur Gc1. J'ai du mal à mesurer l'impact de la baisse du baril sur cette société. La chute des Prix veut elle dire moins de pétrole (moins de forages) à terme et donc ce serait favorable au gaz quand les prix remonteront ?
    Surtout GC1 n'est pas endettée!!!
    Quelle est ton avis? Encore un peu attendre ?

    RépondreSupprimer
  6. Ou bien mieux vaut il privilégier un transporteur comme Euronav actuellement ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. GC1, je ne connais pas et je n'ai rien trouvé.
      Actuellement dans le secteur du pétrole, privilégier les transporteurs maritimes de pétrole, un des rares sous-secteurs qui profite du prix bas du pétrole et Euronav est particulièrement intéressant, car il est très bien géré et n'est pas endetté comme la plupart de ses concurrents.

      Supprimer
    2. Je parlais de GTT. Désolé
      Mieux vaut éviter actuellement ?

      Supprimer
  7. Au contraire les prix actuels sont une opportunité.

    Le carnet de commandes est plein, visibilité jusqu'en 2023.

    Aucune suppression de commande, il y aura tous au plus quelques décalages (retard) sur certain chantier naval.

    La croissance de la demande de gaz va continuer ces prochaines années.

    N’oublions pas que le gaz est l'énergie fossile la moins polluante et remplace de plus en plus le charbon dans les centrales électriques, mais aussi le pétrole dans la pétrochimie et le transport.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...