Rechercher dans ce blog

vendredi 31 octobre 2014

HOME CAPITAL GROUP: Une valeur sûre dans le secteur financier canadien.


LA CHRONIQUE MENSUELLE «CANADA TRADE»
de Martin Raymond

 L’entreprise canadienne Home Capital Group est une société holding et elle opère à travers sa principale filiale, la compagnie Home Trust.

Home Trust est une société de fiducie sous réglementation fédérale offrant des services de prêt hypothécaires, de dépôt, de crédit de détail et d’émission de cartes de crédit.

La société a su faire sa place dans le secteur des services financiers canadiens en offrant des services à des types de clientèle ignorés par les prêteurs traditionnels.

Analysons les fondamentaux de l’entreprise Home Capital Group.

Premièrement, jetons un regard sur le bilan de l’entreprise au 30 juin 2104 :

Encaisse : 964.4 Millions$

Dette à long terme : 145.7 Millions$

Ratio dette lt / capitaux propres : 0.11


Maintenant. Regardons dans le tableau ci-dessous, les chiffres de rentabilité de la société sur la période 2010-2014.


2010
2011
2012
2013
Moyenne sur 4 ans
2014 (30-6)
Marge nette (%)
52.4
51.5
50.8
51.6
51.6
52.0
Rendement de l’avoir   (%)
27.2
25.1
25.5
23.9
25.4
n/a

Comme le démontre le tableau ci-haut, la rentabilité de l’entreprise est extrêmement solide. La marge nette est stable et ferait l’envie de biens des acteurs du secteur financier. Le rendement de l’avoir est irréprochable à plus de 25% en moyenne.

Regardons maintenant, via le  tableau suivant, la croissance de l’entreprise sur la période 2010-2014.


2010
2011
2012
2013
TCA   (3 ans)
2014     30 juin
Chiffre d’affaires (Millions$)
346
369
437
497
+12.8%
 +16.0%
Bénéfice propre par action ($)
2.60
2.73
3.19
3.70
+12.5%
+17.2%


Donc sur la période 2010-2013, le chiffre d’affaires est passé de 346 Millions$ à 497 Millions$, pour une croissance annualisée de 12.8%.

Pour ce qui est du bénéfice propre par action, il est passé de 2.60$ à 3.70$, pour une croissance annualisée de 12.5%.

Observons maintenant le tableau suivant qui nous montre ce que le titre a fait en bourse ainsi que sa valorisation sur la même période.


2010
2011
2012
2013
TCA    (3 ANS)
2014    30 juin
Cours en bourse ($)
25.90
24.55
29.54
40.46
+16.0%
47.83
B/A ($)
2.60
2.73
3.19
3.70
+12.5%
4.00
Ratio cours/bénéfice
10.0
9.0
9.3
10.9

12.0


Comme on peut le constater dans le tableau ci-haut, le rendement en bourse a été meilleur que la croissance intrinsèque de la société. Ce qui explique la légère augmentation de la valorisation du titre.

Cependant, le titre demeure très raisonnablement évalué à 12x les profits au 30 juin 2014.

Jetons maintenant un coup d’œil aux versements de dividende de la société sur la même période ainsi qu’au nombre d’actions en circulation.


2010
2011
2012
2013
Total
2014   30 juin
Dividende (Millions$)
23.2
27.1
33.3
38.2
121.8
22.3
Rachat (-) ou émission (+) (Millions$)
-4.4
-4.1
-2.4
+3.9
-7.0
+9.2

Comme le montre le tableau, le dividende est en constante croissance et le nombre d’actions en circulation est en légère baisse sur la période 2010-2013.

Il n’y a pas de doute dans mon esprit, les fondamentaux de Home Capital Group sont excellents.

Il nous reste maintenant à déterminer quel genre de rendements peut-on attendre de ce titre pour les prochaines années.

Grille d’analyse du potentiel de rendement sur 4.17 ans

Cours du titre au 30 octobre 2014 : 53.53$
Taux de croissance du b/a des 3 dernières années : +12.5%
Ratio cours/bénéfice moyen des 4 dernières années : 9.8
Mon taux de croissance du b/a anticipé (2016-2018) : +14.0%

b/a 2013
b/a 2014
b/a 2015
b/a 2016
b/a 2017
b/a 2018
Ratio c/b prév.
Cours cible
3.70$
4.25$
4.83$
5.51$
6.28$
7.16$
14.0
100.24$
TC%
+14.9
+13.7
+14.0
+14.0
+14.0



*Les prévisions de croissance pour 2014-2015 sont celles des analystes qui suivent le titre.

Avec un cours cible de 100.24$ sur le titre pour le 31 décembre 2018, le rendement annualisé potentiel est de 16.2%, auquel on ajoute un dividende de 1.8%, pour un rendement annualisé potentiel total de 18.0%
En conclusion, à mes yeux, Home Capital Group représente une entreprise remarquable qui a toujours su s’implanter rapidement dans des marchés de niches où les prêteurs conventionnels étaient absents ou très peu présents.
L’entreprise est menée de mains de maître par une équipe de dirigeants chevronnés ayant l’enrichissement des actionnaires au sommet de leurs priorités.
Certes, la croissance fulgurante du passé ne sera plus au rendez-vous, vu la plus grande taille de l’entreprise mais un taux de croissance aux alentours de 14% me semble raisonnable d’ici la fin de l’exercice 2018.
Pour toutes ces raisons, je serais acheteur du titre au cours actuel.

Veuillez noter que je suis personnellement actionnaire du titre depuis janvier 2009.

Martin Raymond















3 commentaires:

  1. Bonjour,

    Je tiens à vous remercier tous les deux pour la qualité et l'originalité de vos articles.

    C'est un régal de vous lire et d'apprendre avec vous.

    Salutations du Japon,

    Nicolas
    (J'ai choisi "anonyme" par défaut. Désolé)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nicolas,

      Transmettre c'est apprendre.

      Beaucoup de changement au Japon, Abenomics, hausse de la TVA, assouplissement de la BOJ.
      Mais est-ce suffisant, la déflation n'est-elle pas due avant tout au vieillissement de la population, la dénatalité, l'absence d'immigration ?

      Patrick



      Supprimer
  2. Bonjour,

    Et tout d'abord désolé de ne revenir vers vous que maintenant.

    Oui, le Japon annonce aujourd'hui des chiffres peu encourageants, mais ce pays reste étonnant et s'il est vrai qu'on envisage sa chute depuis des années, on s'aperçoit qu'il reste toujours bien présent d'un point de vue économique et ce malgré Kobé en 1995 et Fukushima en 2011.

    Il faut compter avec cette puissance.

    Les questions que vous posez sont intéressantes et je n'ai pas de certitudes même après 15 ans de vie ici. Ce que je sais, c'est que ce pays surprend tout le temps et l'abnégation dont fait preuve son peuple est étonnante. La dette est détenue majoritairement (quasi totalement !) par la population japonaise et je crois que le gouvernement pourrait demander à son peuple de faire une croix sur ses obligations et autres avoirs pour éviter une catastrophe économique. Là encore, les Japonais seront-ils prêts à sacrifier leurs économies pour l'économie du pays...

    En vous souhaitant une bonne semaine,

    Nicolas

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...