Rechercher dans ce blog

lundi 3 septembre 2018

Nouvelles du portefeuille en euro

Les incertitudes politiques ont accru la volatilité des bourses.
La bourse à court terme est rythmée par les Tweets de Trump, la volatilité devrait diminuer après les élections de "mid-term".

Nous nous adaptons avec des prises de bénéfices, des allègements, nous profitons des nouvelles opportunités, tout en gardant le regard fixé sur l'horizon.

Mouvements.

Au cours de la période, j'ai travaillé la position en Agfa:
Achat de 400 Agfa à 3,98€ le 13/8 suivi 2 jours plus tard d'une vente de 220 actions à 4,19€, 5% plus haut.
Achat de 250 Agfa à 3,78€ le 29/8 après l'annonce du nouveau renforcement de l'activiste allemand "Active Ownership Capital" qui est désormais le premier actionnaire d'Agfa avec 10,3% du capital, celui-ci s'est fait connaitre notamment par sa prise de position dans Stada dont le cours s'est envolé.


Renforcement d'AB Inbev profitant d'un accès de faiblesse du cours, le 31/8 avec un achat de 12 actions à 79,22€.

Renforcement de 150 Euronav à 6,85€ le 15/8. EURN est le plus gros exploitant indépendant de pétroliers. Le marché est sur le point de passer d'une offre excédentaire à une période de pénurie, peu de nouveaux tankers sortent des chantiers navals, normes environnementales plus sévères, accroissement de la demande, tout ceci impactera favorablement les marges dans les prochaines années.

Dernières transactions


Portefeuille en euros




10 commentaires:

  1. Bonjour Patrick,

    Merci pour ces nouvelles de votre portefeuille.

    Il serait intéressant de connaitre la performance YTD de celui-ci et de pouvoir la comparer à d'éventuel benchmark.

    Merci,

    Thomas

    RépondreSupprimer
  2. Bravo pour le suivi.
    Nombre de vos nouvelles positions et/ou renforcements ont du levier.
    Je crains que vous augmentiez votre risque en haut des marchés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pense pas que nous soyons sur les plus hauts du marché.

      Les bénéfices augmentent, mais les cours boursiers ne suivent pas, la plupart des bourses européennes sont depuis le début de l'année en territoire négatif alors que logiquement les cours devraient augmenter plus rapidement que les bénéfices.

      Ce paradoxe nous le devons entièrement à la guerre économique de Trump.

      Les actions en termes de cours/bénéfice sont moins chères que l'année passée, ce qui nous offre des opportunités.

      Supprimer
  3. Bonjour Patrick
    Quand je compare les courbes de ABI avec celles de HEIA, autre grand brasseur, je me pose la question de pourquoi ABI et pas HEIA ?
    Merci à vous pour vos articles,
    Didier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Didier,

      Sur les 5 dernières années, l'augmentation des ventes d'AB Inbev est en moyenne de 7,3%, de 2,2% pour

      les bénéfices avec une marge opérationnelle de 33,5%. Pour Heineken ces chiffres sont respectivement de 3,6%, -7,7% et 14,3%.

      ABI à une meilleure croissance et de meilleures marges que HEIO. Certes l'endettement d'ABI est élevé après la fusion avec SAB Miller, mais ABI génère suffisamment de cash pour y faire face.

      ABI, leader mondial, est une société supérieurement et très efficacement gérée avec une excellente maîtrise des coûts et orientée croissance tant interne qu’externe, ce qui lui confère indubitablement un avantage concurrentiel.

      Supprimer
  4. Bonsoir Patrick

    Prise de position en Scandinavie face au repli en europE et à la chèreté côté US...
    Notamment
    Dno ASA
    Kitron
    Elkem
    Grieg Seafood

    Côté hollandais pourquoi pas BESI.
    Potentiel mais difficile de mesurer le rendement futur.

    Vos avis ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Noy,

      J'ai écrit un article avec mes positions en Scandinavie que j'avais déjà publié sur un forum.

      BESI, BE Semiconductor Industries , est une position historique de mon portefeuille, le titre à souffert comme tout le secteur des semi-conducteurs de la guerre économique de Trump. Des commandes ont été postposées ce qui a pesé sur le cours.

      Mais BESI est un acteur incontournable et bénéficiera plus tard qu'initialement prévu du passage aux puces de moins de 10 nanomètres.

      Supprimer
  5. Bonjour Patrick

    Oui concernant l'article sur les scandinaves je suis un peu resté sur ma faim car on ne voit pas les titres acquis avec les frais, les frais sont assez élevés sur la bourse d'Oslo ...

    Oui BESI a soua souffert et repart bien , après est ce un bon momentum actuellement ?
    La plupart des techs comme Samsung , Intel annoncent avoir pris du retard sur les 7nm et 5nm et ce sera reporté à horizon 2020.
    On peut donc penser à une belle hausse dans cet horizon 2019-2022 ...

    Quid de Taiwan semi conductor (tsmc) qui est assez décote et fournit Samsung entre autres ?

    Il y a aussi micron technology mais qui est beaucoup plus cher...

    Avez vous déjà fais des analyses de ces sociétés ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Noyl,

      Comme vous le dites très bien Intel et la plupart des producteurs de semi-conducteur ont choisi de reporter leurs investissements. Le secteur est touché par la guerre économique de Trump et la baisse des prix qui s'ensuivent, ce qui implique aussi pour des sociétés comme BESI une baisse momentanée de leur carnet de commandes.

      Je ne connais pas particulièrement TSMC ni MU, le blog est consacré aux valeurs européennes. Dans le secteur il vaut mieux se concentré sur les valeurs qui font des bénéfices et qui ne sont pas trop endettées, les plus à même de surmonter la crise actuelle du secteur.

      Supprimer
  6. Aussi le momentum parait délicat pour BESI :)

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...