Rechercher dans ce blog

lundi 1 décembre 2014

Manac inc. : Une entreprise en croissance dans un secteur d’affaires solide.


LA CHRONIQUE MENSUELLE «CANADA TRADE» 
par Martin Raymond


Manac inc. est une entreprise canadienne œuvrant dans la conception, la fabrication, la vente et le service de semi-remorques régulières et spécialisées, incorporant une technologie et une performance supérieures reconnues.

Depuis ces débuts, l’entreprise a toujours eu comme objectif d’être le concepteur/fabricant de semi-remorques qui offre la meilleure qualité de produits pour le meilleur coût possible.
Personnellement, j’aime ce genre d’objectif qui  pousse les dirigeants à opérer une gestion serrée de leurs coûts tout en investissant dans la recherche et développement pour assurer la pérennité de leur offre de produits.

Analysons les fondamentaux de l’entreprise Manac inc.

Premièrement, jetons un regard sur le bilan de l’entreprise au 30 septembre 2014 :

Encaisse : 0.1 Million$

Dette à long terme : 11.4 Millions$

Ratio dette lt / capitaux propres : 0.14


Maintenant. Regardons dans le tableau ci-dessous, les chiffres de rentabilité de la société sur la période 2010-2014.


2010
2011
2012
2013
Moyenne sur 2 ans
2014 (30-9)
Marge nette (%)
n/d
n/d
2.6
4.6
3.6
2.7
Rendement de l’avoir   (%)
n/d
n/d
26.0
25.4
25.7
14.2

Comme le démontre le tableau ci-haut, la marge nette de la société est mince aux alentours de 3.6% en moyenne. Cependant, j’ai bon espoir que les dirigeants de l’entreprise parviendront, à l’aide des économies d’échelle réalisées grâce aux acquisitions récentes et à venir, à l’augmenter aux alentours de 8% d’ici 5 ans.

Le rendement de l’avoir des actionnaires est, pour sa part, extrêmement solide à plus de 25% en moyenne. Les baisses encourues cette année tant au niveau de la marge nette que du rendement de l’avoir des actionnaires ne seront que passagère à mon avis, le temps d’intégrer correctement l’acquisition, effectuée en juin dernier, de Peerless ltd, et d’opérer une synergie maximum entre les deux entreprises.

Regardons maintenant, via le  tableau suivant, la croissance de l’entreprise sur la période 2012-2014.


2010
2011
2012
2013
TCA   (3 ans)
2014     (30-9)
Chiffre d’affaires (Millions$)
n/d
n/d
270
288
+6.7%
 +6.1%
Bénéfice propre par action ($)
n/d
n/d
0.77
0.98
+27.3%
-46.4%


Donc sur la période 2012-2013, le chiffre d’affaires est passé de 270 Millions$ à 288 Millions$, pour une croissance annualisée de 6.7%.

Pour ce qui est du bénéfice propre par action, il est passé de 0.77$ à 0.98$, pour une croissance annualisée de 27.3%.

Cette année, le bénéfice par action est en forte baisse dû, en majeure partie, à l’augmentation de nombres d’actions en circulation de la société, qui est passé de 12.1 Millions d’actions à 16.9 Millions d’actions.

Observons maintenant le tableau suivant qui nous montre ce que le titre a fait en bourse ainsi que sa valorisation depuis son émission en bourse en 2013.


2010
2011
2012
2013
TCA    (1 ans)
2014    (30/9)
Cours en bourse ($)
n/d
n/d
n/d
8.39
   3.4%
8.68
B/A ($)
n/d
n/d
n/d
0.98
-32.7%
0.66
Ratio cours/bénéfice
n/d
n/d
n/d
8.6

13.2


Comme on peut le constater dans le tableau ci-haut, le rendement en bourse a été meilleur que la croissance intrinsèque de la société. Ce qui explique l’augmentation de la valorisation du titre.

Cependant, le titre demeure très raisonnablement évalué à 13.2x les profits au 30 septembre 2014.

Jetons maintenant un coup d’œil aux versements de dividende de la société sur la même période ainsi qu’au nombre d’actions en circulation.


2010
2011
2012
2013
Total
2014   (30/9)
Dividende (Millions$)
n/d
n/d
0.0
0.0
0.0
0.0
Rachat (-) ou émission (+) (Millions$)
n/d
n/d
0.0
+40.0
+40.0
+0.0

Comme démontre le tableau ci-haut, l’entreprise ne verse pas de dividende, pour la simple raison, que le cycle de croissance dans lequel elle se trouve pour l’instant lui demande d’investir tout ses capitaux dans les opérations.

De plus, avec un rendement de l’avoir des actionnaires moyen supérieur à 25%, je préfère de loin que la société ne me distribue pas ses bénéfices.

Du côté des actions en circulation, la société en a augmenté le nombre dans le but d’amasser les fonds nécessaires à l’acquisition de Peerless ltd et d’investir dans ses immobilisations pour faire en sorte qu’elles soient à la hauteur de la période de croissance qui s’entame.

Au final, Manac inc. présente, selon moi, des fondamentaux solides et qui vont continuer d’aller en s’améliorant dans les années à venir.


Maintenant, analysons le potentiel de rendement du titre pour les prochaines années.

Grille d’analyse du potentiel de rendement sur 4.25 ans

Cours du titre au 30 septembre 2014 : 8.68$
Taux de croissance du b/a sur 1.75 ans : -8.4%
Ratio cours/bénéfice moyen sur 1.75 ans : 10.9
Mon taux de croissance du b/a anticipé (2016-2018) : +15.0%

b/a 2013
b/a 2014
b/a 2015
b/a 2016
b/a
2017
b/a 2018
Ratio c/b prév.
Cours cible
0.98$
0.60$
1.04$
1.20$
1.38$
1.59$
15.0
23.85$
TC%
-37.5
+73.3
+15.0
+15.0
+15.0



*Les prévisions de croissance pour 2014-2015 sont celles des analystes qui suivent le titre et celles pour 2016-2018 sont les miennes.

Avec un cours cible de 23.85$ sur le titre pour le 31 décembre 2018, le rendement annualisé potentiel est de 26.9%

Synthèse de l’analyse financière et du potentiel de rendement de Manac inc.
Manac inc. est une entreprise dynamique œuvrant dans un secteur intéressant pour l'avenir. Le transport de marchandise par camions est très en demande en Amérique du Nord et Manac inc. est un fournisseur de remorques de qualité de premier ordre.
Comme la société a débuté sa négociation en bourse, l'an dernier seulement, les données disponibles pour procéder à son analyse fondamentale et à son analyse du potentiel de rendement, sont très limitées.Pour cette raison, je vais être prudent dans mes prévisions de croissance pour la société.
 Néanmoins, compte tenu de la petite taille de l'entreprise et du potentiel du secteur d'affaires, je pense que Manac inc. peut facilement croître à un rythme de 15% par année pour les cinq prochaines années.
Pour y parvenir, je pense que la société empruntera le chemin des acquisitions d'entreprises complémentaires à la sienne. Ce sera alors l'occasion, pour les dirigeants, de montrer leurs habiletés d'intégrateur de sociétés.
D'ailleurs, le 17 juin dernier, la société a annoncé l'acquisition pour la somme de 14.75M$ comptant de «Peerless ltd.», un concepteur/fabriquant canadien de remorques spécialisées fondé en 1944 et situé à Penticton en Colombie-Britanique.
Au cours actuel, je serais acheteur du titre car avec une prévision de croissance raisonnable, je peux espérer en tirer un excellent rendement annualisé de 26.9% sur 4.25 ans.

Veillez noter, que je suis actionnaire de la société depuis Août 2014.

Martin Raymond

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...